MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

 

Les doctrines racistes

 

Si des auteurs français du XVIIIe siècle tels que Voltait et les Encyclopédistes réunis autour de Diderot et de D’Alembert décrivent les signes de filiation entre le singe et le Nègre, c’est au XIXe siècle que les premiers théoriciens du racisme développent leurs thèses, qu’ils veulent scientifiques.

Leur point commun est l’idée d’une race dominante, et une hostilité avouée pour la démocratie, considérée comme un facteur d’affaiblissement de la race dominante.

Dans son Essai sur l’inégalité des races humaines ,1853 - 1855, Joseph-Arthur de Gobineau explique parla dégénérescence des caractères dominants que les multiples croisements tendent à diluer, et distingue trois races principales , indo-européenne dominée par les Germains , Nègre et jaune.

 Houston Stewart Chamberlain introduit une dimension psychologique au racisme , dans Les fondements du XIXe siècle , 1899, il préconise le croisement limité aux familles voisines de la race  principe endogénique dans une perspective d’enrichissement et d’ennoblissement de celle-là.

L’approche scientifique

En biologie, une race est une subdivision de l’espèce, composée d’individus présentant des caractères physiques héréditaires communs , couleur de la peau, couleur ou texture des cheveux, forme de la tête, autant de caractères qui traduisent des spécificités purement génétiques.

Les théories sur l’origine de l’homme qui prévalent actuellement privilégient une origine commune de l’humanité, dans la vallée du rift à l’est de l’Ethiopie.

 Ces populations auraient ensuite migré sur l’ensemble de la planète , l’éloignement et le relatif isolement de celles-ci auraient entraîné la diversification des caractères génétiques et, par extension, des races.

La justification scientifique du racisme est d’invention assez récente, le développement des outils de classification des groupes humains au XIXe siècle a débouché pour certains sur la tentation d’établir une hiérarchie entre ces groupes.

Le XXè siècle

Informations supplémentaires