MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

 Vous avez dit couvre-feu

 

Bien curieux et étonnant, la loi de 1955 qui créa l’état d’urgence à l’occasion de la guerre anticolonialiste engagée en Algérie depuis le 1è Novembre 1954 par le Front de libération national  FLN…

… N’a été mis en application que le 17 Octobre 1961, décrétant un couvre-feu à l’encontre des nationalistes algériens voulant braver l’interdiction faite par le gouvernement de l’époque…

… De manifester dans le calme à Paris , France, pour apporter leur soutien à la cause algérienne.

Ce fut la -nuit noire-, un vrai massacre comme en témoignent les rares archives conservées de l’évènement…

… Où des centaines de magrébins de nationalité française, sans arme, perdirent leur vie dans des conditions plus que misérables au -pays des droits de l’homme-

Quelques années plus tard un couvre-feu fut appliqué en Kanaky afin de réprimer à Nouméa, la révolte des canaques en lutte pour l’indépendance et la souveraineté de leur pays.

Entre-temps nous connûmes les journées chaudes estudiantines de Mai 1968, entraînant la contagion du monde du travail …

Où durant plus de trois semaines toute l’activité économique du pays fut paralysée, pourtant aucun couvre-feu ne fut mis en œuvre…

De nos jours assez régulièrement, les nationalistes corses mettent leur territoire à feu et à sang, et pourtant le pouvoir politique parisien n’a jamais eu recours à un couvre-feu…

… pour y ramener l’ordre et la paix civile  lire dans Croisades -points de vue Croisades -Selon que vous serez-

Dès lors, nous observons que les Magrébins de 1961 ceux de 2005, en y incluant les jeunes de l'Afrique la Caraïbe, et les canaques des années 1980, sont des -non occidentaux-…

…Et que la République qui ne fait pas de différence entre les citoyens, sait fort à propos établir un distinguo, pour rappeler au monde que sa -majorité indo européenne- aura toujours le dernier mot …

…Par la force brutale...

Léonce Lebrun

Additional information