MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Sport et politique 

 

La politique n’est ni affective ni humanitaire…

… C’est un dur combat permanent, pour lequel certains adversaires ont recours à tous les moyens pour assurer leur mainmise sur la planète…

… Vis à vis d’un continent, sur l’appareil d’un Etat, ou tout autre centre de pouvoir…

… A savoir la démagogie, la ruse, l’hypocrisie, la manipulation, le crime, la force..

…Dans ce contexte malheur aux vaincus qui prennent rang au sanctuaire des parias…

… Et ô désespoir chaque jour qui passe, nous apporte la démonstration, que certains dirigeants africains de par leurs propos ou leurs actes…

… Ne contribuent pas à éloigner le continent de ce scénario catastrophe à plus ou moins brève échéance.

Car depuis longtemps, sport et politique sont intimement liés, l’un étant tributaire du choix de l’Exécutif…

… Imaginez un instant que l’équipe nationale cubaine de foot bal, ait été invitée à affronter celle des Etats-Unis, en terre américaine…

 …On subodore l’étonnement de l’opinion internationale, au regard de Cuba.

 Et vous avez compris qu’il s’agit de la situation en Côte d’Ivoire…

… où à l’occasion d’une rencontre sportive les dirigeants de ce pays ont donné à -l’autre- compte tenu d’une situation de crise interne particulière…

… Des -bâtons diplomatiques- conduisant à réduire à néant tous les efforts entrepris ici et là pour que la communauté noire sorte de l’abyme.

Mais quelle est la raison d’Etat -impérieuse et mystérieuse- qui a conduit à ce choix politique…

… Nécessité sportive…

 …On connaissait déjà le résultat car pour l’hôte, -à vaincre sans péril on triomphe sans gloire-.

Alors il faut chercher les motifs de cette mascarade dans de sombres arcanes politiciennes où l’éthique et la déontologie refusent d’y pénétrer…

… Lire dans forum -La Côte d’Ivoire ne doit pas sombrer- -Le serpent ivoirien…

…Et dans archives croisades -Cessons d’aller à Canossa-

Léonce Lebrun

Additional information