MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Habib Bourguiba 1903-2000

 

Considéré comme le fondateur de la Tunisie moderne, Habib Bourguiba est né Monastir  Tunisie le 3 Aout 1903, dans une famille de condition modeste, et après avoir obtenu les diplômes des enseignement s primaires et secondaires à Tunis.

 Il terminera des études juridiques à Paris , France, en obtenant en 1927, une licence en droit, et le diplôme supérieur d’études politiques.

 De retour en Tunisie précisément en 1927, il exerce la profession d’avocat, et participe à la rédaction de nombreux articles dans la presse nationaliste disponible à l’époque.

A la suite du Congrès du Parti Destour, dont il est adhérent depuis 1920, tenu en Mai 1933, il accède à la Commission Exécutive de ce Mouvement, dont il démissionnera en 1933, en fondant par la suite avec quelques compagnons, le Néo-Destour où il sera élu Président.

 Dans les années 1930, la répression coloniale, fait rage en Tunisie, et Bourguiba est assigné à résidence à Kébili.

 La résistance tunisienne se poursuivit sous diverses formes jusqu’ à la libération des leaders politiques, dont Bourguiba, en 1936 consécutive à l’accession au pouvoir en France, du Front populaire.

En 1938, à la suite d’évènements sanglants en Tunisie, Bourguiba est transféré et emprisonné en France , en 1940 le régime de Vichy le livrera à Rome à la demande du dictateur Mussolini, mais il refusera toutes collaboration avec les forces fascistes de l’Axe.

Libéré par les Allemands en 1944, Bourguiba entreprit une vaste tournée dans les pays arabes et aux Etats-Unis afin de faire connaître la cause de la Tunisie, et son droit à l’indépendance.

Après de multiples péripéties cette indépendance tunisienne fut acquise le 20 Mars 1956, le 27 Juillet 1957, était proclamé le régime républicain, et Bourguiba devenait Président de la République.

Après une longue présidence à l’occasion de laquelle. Bourguiba modernisa la Tunisie, par destitution, il était retiré de la scène politique le 7 Novembre 1987, et décéda le 6 Avril 2000.

Avec cette disparition, la Tunisie, le monde arabe, l’Afrique et le Monde Noir en général perdaient un combattant qui a su donner une grande dimension à la lutte pour la liberté et le sens de l’indépendance nationale avec le temps.

Justin Catayé

Additional information