MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Malcom X 1925-1965

 

Né le 19 mai 1925 à Omatha dans l'Etat de Nébraska ,Etats-Unis , fils d'un prédicateur batiste admirateur de Marcus Garvey  après l'école primaire Malcom Little dit Malcom X émigre à New-York.

Il est condamné à dix ans de prison et deviendra membre de la Natoin de l'Islam, une organisation nationaliste des musulmans nègres aux Etats -Unis.

 Libéré en 1952,il prend rang comme l'orateur le plus écouté de l'islam nègre 


En 1963, il se sépare des musulmans de la Nation de l'Islam, et fonde sa propre organisation, le , Black nationaliste Party , dans laquelle il conseille aux Nègres de se cultiver, d'apprendre à se défendre, et à responsabiliser.

Malcom X l'une des figures les plus puissantes du mouvement Nègre aux Etats -Unis était un orateur de talent, doté d'un esprit vif brillant et intuitif, et d'une grande probité morale et intellectuelle, qui ne se contentait pas de discours incantatoires.

 Son engagement sans relâche au service de sa communauté, et des droits de l'homme, reflétait la personnalité d'un militant courageux, vertébré par de fortes convictions, et une foi inébranlable.

Le dévouement de Malcom X, et ses qualités de tribun furent merveille, l'homme connaît une ascension fulgurante au sein de la Nation de l'Islam, devenant l'objet de sollicitations régulières de la presse américaine.

Cependant, la popularité de Malcom X ne manqua pas de susciter des envieux et de jalousies parmi les dirigeants du mouvement islamiste, dont certains s'employèrent à faire circuler des rumeurs d'enrichissement personnel et d'appétit de pouvoir sur son compte, dans le but évident de le discréditer.

C'est dans ce climat trouble que Malcom X est assassiné le 21 Février 1965, il sera enterré au cimetière de Farncliff à New York, après des obsèques suivies

Sékou Touré

Additional information