MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Un rapide bilan

 

La  diffusion du message "La grande hypocrisie" a donné lieu à une bousculade sur la messagerie d’AFCAM  un vrai tabac comme on dit, avec des dizaines de demandes d’autorisation de publication sur  de blogs,  réseaux sociaux, style facebook ou directement à d’autres site internet à l’exemple du message transféré dessous

Les intervenants louent la qualité du travail opéré par votre serviteur, et la justesse de ses analyses, ce qui était déjà connu.

Ils estiment que ma présence sur la toile est incontournable, ce qui a provoqué un piratage monstre d’AFCAM, suivi ce Lundi 9/ 12 d’un arrêt  de connexion de plus de 5 heures et de réparation à la demande expresse du serveur, pour cause de sécurité, une suspension au titre de laquelle nous présentons toutes nos excuses à nos amis(es) internautes. Le site pirate a été identifié en Russie… donc intouchable.

S’agissant de l’Afrique du Sud, les auditeurs estiment  qu’après la disparition du fondateur de l’African National Congress ( Nelson Mandela) (l’ANC) qualifiée de terroriste suivant les conclusions de l’Occident, ce pays pourrait tomber dans un dangereux cycle de troubles.

Ils avancent que la politique de la main tendue a été une mauvaise pratique, dont ont été victime  les seules  populations sud africaines, d’origine africaine.

Et donc ils pensent que cette réconciliation a été le résultat d’une pression et la manipulation de la diplomatie occidentale au profit de la minorité européenne.

Donc l’ANC demandera une révision totale de la base économique de l’Afrique du Sud, qui sera suivie fatalement par un processus de violence, mais alors que fera l’Occident, et quelle communauté elle soutiendra... sachant que l’AdS n’est ni le Mali ni la Centrafrique où l’on circule comme dans un moulin.

En tout cas, les archives si elles sont fidèles, nous révéleront beaucoup de vérités sur les zones d’ombre du dossier sud africain…

Quant à moi je dédie ce succès sur la toile aux 130 ans de grand-mère, à laquelle je suis toujours très attaché, car sans elle je serais demeuré un idiot de village en terre caribéenne ou d’ailleurs

Alors, elle doit être très fière outre –tombe de son petit NEGRE, de garçon.

 

Léonce Lebrun

Additional information