MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Ce Mercredi 29 Janvier 2014

 

 

Les animateurs d’AFRICA 50, une association dédiée à la diaspora  africaine et caribéenne de l’Agglomération de Lyon, ont le plaisir de vous inviter à l’inauguration de leur siège le Mercredi 29 Janvier 2014  à 18 heures…

Une nation dit-on qui a oublié son Histoire est une nation perdue

 

Un peuple, une communauté qui a perdu sa mémoire, est en voie de disparition, et c’est bien cette catastrophe qui guette la diaspora caribéenne dans ce pays, si elle n’y prend pas garde.

 

Pour ma part je tente de me retremper dans la fantastique vie associative des années 1970 à 1990, avec l’AGTAG le RTA ASAG des structures que j’ai dirigées. avec des femmes et des hommes qui avaient le sens du respect des autres, une solidarité affirmée, une connaissance de leur Histoire, et une affirmation de la dignité due à leur race (qui est bien humaine)

 

 

C’était le temps où circulait dans la ville cette étrange rumeur distillée par une officine gouvernementale à l’adresse des nouveaux émigrés… « Ne fréquentez pas ces messieurs Abel Odry et Léonce Lebrun ces gens là font de la politique, des autonomistes, partisans de Césaire Aimé, qui nous fabriquent une mauvaise réputation vis-à-vis des européens ».

 

Nous pensions qu’il fallait classer cette propagande au rayon du big bang cérébral toujours actif chez certains  et avec mes amis(es) de véritables " militant- soldat "  nous arrachâmes de grands succès au rang desquels il faut retenir la chute du BIMIDOUM , organe gouvernemental, véritable négrier des temps modernes, et plus tard à Lyon les premières assises nationales des Associations Outre mer en Juin 1993, une réussite saluée en son temps par le Maire de cette ville.

 

Césaire Aimé a disparu mais sa pensée  sera toujours véhiculée, qu’en à moi il n’y a jamais  eu aucune modification sur le fond, qui a été affiné pour tenir compte de l’évolution de la technologie et la rapidité de la diffusion des informations.

 

Alors, soyons nombreux à ce rendez-vous de la  diaspora afro caribéenne pour assurer la pérennité de notre Histoire, notre culture nos valeurs et traditions ,dans cette ville de Lyon.

 

Léonce Lebrun

Additional information