MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Le dépôt de plainte

 

J’ai le plaisir de vous indiquer, avoir été informé par courrier, qu’une Association de la Guadeloupe, avait porté plainte contre l’Etat français, pour génocide et crime contre l’Humanité , dans le cadre de la loi 2001-434 du 21 Mai 2001 dite Loi Taubira, rapporteur du texte à l’Assemblée Nationale, faisant référence pour la suite de la procédure à mes travaux diffusés sur AFCAM, sous le titre…Les Réparations ...

...Dont l’honorable Présidant a manifesté l’intention de me rencontrer à Paris à l’occasion de son séjour en Europe en Juin prochain, pour un soutien éventuel

Outre que je salue cette audace et ce courage, il me paraît judicieux de noter que la dite procédure n’aboutira pas en raison de son extrême complexité qui dépasse les actions isolées.

En effet dans les travaux cités, je fais un distinguo très clair entre la Traite négrière transatlantique, un commerce très lucratif, concernant les populations libres africaines, et ces mêmes personnes déportées, tombant sous l’application du Code Noir, quand elles ont été vendues sur les marchés, aux propriétaires terriens européens…

Dans le premier cas, ce sont les Etats, type Ghana, Sénégal, Bénin, qui doivent agir en « réparation » du préjudice subi et les Collectivités Territoriales, type Martinique, ou Régionale ex la Guadeloupe, au titre des « indemnisations » pour Esclavage…

Mais nous savons par expérience que ces entités ne bougeront pas, soit pour les uns, trop occidentalisés, non africanisés, et surtout une méconnaissance de l'Histoire du Continent, pour les autres installés pour longtemps dans le big bang cérébral ,de droite de gauche ou dit indépendantistes

http://www.afcam.org/index.php/fr/les-news/communiques/4840-en-effet-la-question-de-la-reparation-est-depuis-des-annees-un-axe-de-combat-recurrent-et-unificateur-pour-toute-les-nations-ex-colonies-europeennes-de-la-caraibe

S'agissant des Etats indépendants de la Caraïbe, tels que, la Jamaïque, La République Dominicaine, Haïti, ils pourraient acter dans le sens voulu, mais les pressions diplomatiques seraient telles, qu'ils ne garderaient pas le cap de la saisine judiciaire internationale...

Quoi qu’il en soit, la problématique des réparations est inscrite pour l'Eternité dans le marbre de l’Histoire et/

Kan di fé sow, sé pa l’essence ki ké sowé quand vous avez le feu sur vous ce n’est pas l’essence qui vous sauvera…

En attendant pour me remonter le moral, j’ai revu avec une immense fierté, cette chaude journée du 20 Janvier 2009, cliquez sur l’adresse çi dessous pour l'écoute/

https://www.youtube.com/watch?v=qFhB8IGHbVw

Léonce Lebrun

 

Additional information