MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

La force des propos

 

En prélude à la diffusion sur AFCAM de mon prochain message intitulé…Le vivre ensemble, l’actualité me donnant l’occasion, il m’a paru utile de vous livrer quelques réflexions…

 

Le poids des mots, comme je le dis à des amis, la langue française, est un mode d’expression scientifique, non, je ne tombe pas dans la mouvance de la francophonie, ce n’est pas mon, genre, simplement il faut être objectif dans son discours…

 

Ainsi, à l’occasion de la ème fois sur les réseaux sociaux que Madame la Ministre de la Justice, Garde des sceaux, originaire de la Guyane fait l’objet de dénigrements intolérables, je lis dans une presse que l’interessée est victime de ce climat de Racisme, d’Antisémitisme,  d’islamophobie tout est faux et c’est du n’importe quoi pour faire plaisir à l’homme de la rue..

 

En effet et jusqu’à preuve du contraire, on a pas attenté à la vie de notre compatriote guyanaise, à ce que je sache, elle n’est ni de confession judaïque et n’est pas musulmane…

 

Mais alors pourquoi l’utilisation de tous ces mots, qui n’ont pas leur place dans ce débat..

 

En fait, il faut noyer le poisson dan un verbiage, et éloigner l’opinion de la vraie problématique, qui est belle et bien la discrimination raciale dont est victime Madame la Ministre encause…

 

Ne cultivons pas l’hypocrisie à l’extrême, et pas d’insulte à l’intelligence, la discrimination raciale courant dans ce pays, n’a strictement rien à voir avoir cette bizarrerie   sociétale intitulée antisémitisme dont personne n’a précisé le contenu scientifique…

 

En réalité, il est reproché à Madame Taubira, personne très cultivée, qui a du répondant et ne se laisse pas compter ,d’être de Race Nègre, et donc d’avoir usurpé sa responsabilité gouvernementale en qualité de Ministre. 

Les personnes qui suivent le championnat automobile de formule1 qui a débuté ce week-end à Melbourne (Australie) savent que le Britannique Lewis Hamilton de Race Nègre,double champion du Monde de cette discipline, l'un des meilleurs pilotes actuels du paddock, (parti en pole possition, Hamilton vient de gagner le premier grand prix de la saison  d'Australie, merci pour lui) est victime de ce même comportement nauséabond sur les  forums de sites internet, il est reproché à l’intéressé de ne pas être à sa place dans un sport qui serait croit-on   réservé aux seuls Indo-européens…

 )

Et au cours des semaines écoulées, quand on a entendu venant du plus Haut sommet de l’Exécutif des absurdités telles que/

 

 - 2015 grande cause nationale contre l’antisémitisme...ah bon

 - La shoah, le plus grand crime contre l’Humanité de tous les   temps... qui a donné lieu à une polémique passionnée et instructive au sein de la communauté "caraïbe", guadeloupéenne martiniquaise de Paris, et pour le meilleur...

  -Les citoyens de « souche », que j’ai transformé pour l'avenir en « eurosouche » et  nonsouche ... le vivre ensemble a du plomb dans l'aile... 

 

Cette expression qui traduit une réalité biologique historique politique, ne pouvait pas plus male tombée pour son auteur, dont à ce niveau de responsabilité on ne se trompe pas de mot, au titre d' un contexte d’exaltation des valeurs républicaines, de la République une et indivisible, de refus d’existence des races, de refus des statistiques ethniques et blablabla et blablaba… autant d’incohérences qui ne peuvent être classées à perte et profit…

 

Dans tout ce fracas je me réjouis d’avoir été probablement le seul sur la toile, à contester avec force l’utilisation de couleur…jaune rouge noir blanc, pour désigner les races humaines, car moi ,de race Nègre n’est pas plus noir qu’un   Indo européen  ou eurosouche est blanc…de même que la condamnation sans réserve de l'expression...gens de couleur...à l'adresse des seuls afrocaraïbéens.

 

Que tombent ces conventions colonialistes impérialistes humiliantes pour l’espèce humaine ...

 

Et  j'ai en tête une anecdote qui met en lumière le poids de la ponctuation…

 

Nous sommes dans les années 1930, en terre martiniquaise, le collaborateur du Gouverneur de l’Ile doit transmettre à une prison, le télégramme ci après…

 

   Grâce, pas pendre mais le préposé à la réception, note...

   Grâce pas,  pendre…

     Une virgule mal placée, a conduit le condamné à une exécution le jour même..

 

     Et toujours en sol martiniquais, mon séjour terminé je m'adresse à des amis par ces mots...je rentre en « Métropole » stupeur, ce n’est pas mon vocabulaire, les personnes connaissent votre mode de fonctionnement, votre pensée politique , devise , idéal, et donc ils pensent à juste titre que vous avez perdu la raison, ou que la fin de vie est proche…

 

Le poids des mots, « souche » n’est pas anodin…

 

   Léonce Lebrun

Additional information