MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

L'aventure afro-caraïbéenne

 

1994 - Une nouvelle ère s'ouvre dans les relations entre les communautés africaines et caribéennes de l'agglomération de Lyon, avec l'attribution et l'ouverture d'une fréquence de radio, SUN FM...101.5

Désormais les frères de race associés à la gestion de cet instrument vont apprendre à se connaître et s'apprécier pour combler le vide affectif et l'océan d'incompréhension créé par des siècles de traite, d'esclavage, et de colonialisme.

Lebrun est enthousiaste et tombe dans l'aventure avec un grand intérêt.

Dans le domaine politique notamment, sa contribution s'avère déterminante, ses chroniques hebdomadaires ébranlent les consciences et plongent les uns et les autres dans de nouvelles zones de réflexion, alors que certains se trouvent gênés, dérangés, dans leurs certitudes.

En novembre de la même année Lebrun est invité à Chasselay , France pour participer aux cérémonies du souvenir des africains tombés sous les balles des troupes allemandes, lors des dures journées de combat de Juin 1940.

Ces disparus ensevelis dans un lieu, désigné -Tata Sénégalais, sont morts di-t-on pour la France, et sa liberté.

Etrange, pour des hommes qui venus de différentes régions de l'Afrique, avaient été enrôlés de force...

Etrange, pour des hommes évoluant à l'époque, sous le joug du Colonialisme, se seraient empressés de sauvegarder la liberté des autres, au péril de leur propre vie...

En réalité, martèle Léonce, ces hommes sont morts pour une cause qui n'était pas la leur...

 

Un sens de l'Histoire

Additional information