MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Le combat politique

 

Socialistes et communistes s'entendent sur un minimum politique, c'est -le programme commun de la gauche-.

De passage à Lyon dans le cadre de la campagne pour les élections législatives de mars 1973, le premier secrétaire d'alors du Parti socialiste est interpellé par  Lebrun sur l'avenir de la Caraïbe, la Guyane et la Réunion.

Cinq minutes d'échanges, au terme desquels le candidat potentiel à l'Elysée de l'époque, renvoie son interlocuteur à la page 183 des dispositions du programme commun...

...Ouvrant la voie à l'autodétermination pour ces peuples, sur leur destin.

Une promesse non tenue, mais le courant est passé pour longtemps entre les deux hommes, car …

... II appelle les caraïbéens de Lyon à accorder leurs suffrages à ce candidat, lors des élections présidentielles prématurées du 19 mai, c'était un geste politique courageux... en effet,

Abel s'en va, pour cause de mutation professionnelle, Léonce rend hommage à un compagnon de combat, qui a bien mérité de la Caraïbe.

En novembre, Léonce saisit cette conjoncture pour proposer une refonte des institutions associatives, et une autre gestion basée sur la rigueur et la responsabilité...

...Mais il est écarté de la direction des affaires par une majorité d'aigris, pour manque d'esprit révolutionnaire…

...des personnes, qui selon les dernières nouvelles, bénéficient des 40 % de vie chère, versés par… l'État français.

Le personnage se retire déçu, mais sans amertume, le combat continue.

 L'homme entre en politique au sein d'une grande formation,  dans le cadre du -programme commun de la gauche- auquel il adhère...

...C'est un univers nouveau que Léonce découvre, le poids du sectarisme, le choc des petites ambitions pour plumer la volaille électorale... Vous avez dit Socialisme...

Peu importe, son combat est ailleurs... des rendez vous avec les médias pour traiter des problèmes concernant l'Emigration caraïbéenne

De congrès en conventions, Lebrun ferraille avec les militants dans l'espoir d'imposer l'idée même de la spécificité carïbéenne, guyanaise et réunionnaise.

A la Commission -Tiers Monde- du parti, il redécouvre l'Afrique, ses problèmes économiques, le discours du Président Senghor chef d'état duSénégal, patrie de Cheikh Anta Diop, 1923-1986, sur les termes de l'échange.

1977 - Un matin de Septembre, pour quelques nationalisations de plus, les perspectives envisagées à la page 183 du programme commun, d'un gouvernement éventuel de la gauche, s'éloignent durablement semble- t-il , c'est l'effondrement

 

Le mouvement associatif

Additional information