MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Vers d'autres lendemains...

 

Il m' a semblé que tous les  concepts, contiennent des valeurs universelles, qu'il appartient à chaque peuple de s'en accommoder, en fonction de son Histoire,  ses traditions…

Dès lors, aucune race, aucune nation, de peut s'en prévaloir un monopole, sous peine d'en exclure les autres...

En effet dans un message, j’avais  évoqué, les chiffres de l'ONU. qui prévoyaient pour l'Afrique à l'horizon 2050, 2 milliards de population…

 Un sentiment d'affolement a dû s'installer dans certaines chancelleries, une Afrique de 2 milliard d'âmes, impensable, et surtout inacceptable, des miséreux, des crève-la- faim, à prendre en charge par les ONG, les quêtes publiques, des immigrés en puissance…

Des mesures d'urgence s'imposent, et tout d'abord, anéantir toute prétention d'union et de fédération d'états africains, maintenir les foyers de tension, en leur fournissant des armes démodées à des prix exorbitants...

Au demeurant on pourra leur laisser quelques virus à effet immédiat, et foudroyant, dont l'antidote n'existe pas, et pour finir ce travail d'extermination massive, à défaut de traite et d'esclavage, on utilisera le napalm, ce sera la solution finale du 21è siècle, figurant dans les archives…

Imagination... erreur, car l'observation de la géopolitique durant ces 50 dernières années fera perdre leurs illusions à certains, quant à l'existence d'un grand soir pour le partage...

Oui mais voilà, ce scénario catastrophe, cette politique apocalyptique, est vouée à l'échec, grâce à l'émergence de nouvelles générations d'africaines, et d'africains…

Qui auront compris qu'aucune bataille n'est perdue d'avance, si elle n'est pas livrée...

Alors dure sera la chute, pour ceux qui auront défié les lois de notre Humanité...

Car il est écrit en quelque part que les premiers, seront les derniers, la roue tourne pour chaque nation , chaque peuple, à chacun  son pain blanc d'une époque non éternelle, sachant que suivant cet excellent proverbe martiniquais "chaque cochon a son Samedi"… à méditer…

Léonce Lebrun

Additional information