Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Repentance...Résistance

 

 

En ce Dimanche 11 Mai 2014 qui me conduit à Grenoble ( France) sur cette route mouillée, tout peut arriver, une mauvaise appréciation du décor, un mauvais coup de volant, et c’est la fin du voyage pour l’Éternité…

Alors mon esprit vagabonde, et je reviens sans contestation sur ce 10 Mai dite journée nationale des Abolitions, et moi au cœur de l’Evènement, que puis-je en tirer comme enseignement.

Ais –je été à la hauteur de ce tribun, qui ne verse pas dans la langue de bois, pour ne pas déranger nos hôtes européens d’un jour, alors je tomberais dans la mouvance du bing bang cérébral, catastrophe… mais ce fut...

« « Ah ce Nègre, venu de quelle lointaine galaxie, qui ne tresse jamais de louange à notre mère patrie, piétine nos certitudes de race supérieure. tient un discours d’une insolence politique sans égale sur le Web….

…Que les flammes de l’Enfer lui soient réservées » »… rien que ça…

De fait après avoir fait observer une minute de silence en hommage à notre célèbre compatriote enseignant Louis Thomas Achille dont ce sera le 20éme anniversaire de sa mort (11 Mai 1994) entendu sa petite fille Véronique avec des propos émouvant et écouté ces notes de négro spirituel, je suis tombé d’une façon forte dans le vif du sujet…

Effectivement quand le 21 Mai 1981 le Président élu, François MITTERRAND, dépose au Panthéon, une rose sur la tombe de Victor Schœlcher, il ne s’adresse pas aux victimes afro descendants ; mais actualise d’une façon forte et sans détour le passé de son peuple qui n'a pas bâti autour des  seules fastes de Louis XIV et les victoires napoléoniennes…

Rude coup porté au mythe de « la patrie des droits de l’homme »…

Et je vous fais grâce de toutes les luttes menées par ci par là pour faite tomber ce Chappe de  silence entourant notre Histoire, une histoire faite de sang de larmes, d’humiliion, dont les séquelles psychologues touchant les Africains et les descendants de la Caraïbe mettront des longues générations avant d’être jugulées.

Il aura fallu attendre cette marche déterminante du 23 Mai 1998 à Paris qui permettra plus de 20ans après le geste du Panthéon pour la République de reconnaître ses crimes du passé, échelonnés sur plus de 4 siècles, concrétisés par cette fameuse loi du 10 Mai 2001, vidée de sa substance, contestée avant sa promulgation, et qui est loin d’avoir atteint ses objectifs…

Dans la foulée, ce dispositif a accouché de la journée nationale du 10 Mai pour commémorer les Abolitions, mais quelle abolition...américaine…brésilienne…mauritanienne, le plus sur moyen de noyer le poisson de la responsabilité nationale, car pour l’homme de la rue avec son mythe et tête, ces affreux racistes sont les Américains...avec leurs généraux, des amiraux afro-américains de 4 et 5 étoiles, ces magistrats de haut rang, ces cabinets d’avocats florissants, ces usines à la pointe du progrès, ces Maires de grande ville, sans compter les locataires actuels de la Maison Blanche à Washington,  des racistes comme ça j’en demande..

Alors un élu a décidé de ne pas satisfaire une loi de la République, c’est son droit, mais que dirait-on de ces milliers de responsables d’Exécutifs qui jouent la mémoire sélective, car pour eux ces gens là, nous, sommes des communautaristes, qui ne votent pas, et surtout n’invitent pas à des dîners spéciaux, ces politiciens de tous bords qui s’enfoncent dans la brèche pour éviter d’être taxés d’anti, par leur absence remarquée…

Car à ces élus, je leur dis avec fermeté que nos communautés ne versent pas dans la victimation, et que surtout nous ne faisons pas de notre Histoire douloureuse, un fonds de commerce, à coup de films sur les écrans toutes les semaines, sur ce plan je pense que nos amis(es) européens ne sont pas dupes et nombreux à partager ce point de vue …

Alors face à ce concept de repentance qui n’est pas d’actualité, j’oppose la notion de résistance..

Une résistance qui concerne toute la famille de la négritude...

Aux Africains et sa diaspora, ne sombrez pas dans le désespoir et le défaitisme, ayez un comportement de conquérant, que vos dirigeants cessent d’aller à Canossa pour régler les conflits du Continent au grand bonheur de la Puissance coloniale...

Que mes frères de la Caraïbe cessent de raser les murs, qu’ils cultivent une fierté par la connaissance et non le rêve et les plaisirs faciles

Que nous nous respections entre nous en cultivant le sens de la responsabilité, la rigueur et la solidarité, pour gagner ce sont les armes de la résistance que j’oppose à la repentance

Et pour moi est venu le temps de passer définitivement la main sur le management du 10 Mai, un 10 Mai au titre duquel sur le pont depuis 2006, avec un discours toujours fort qui n’a donné aucune place à la facilité et à la soumission au nom de tous les miens passés présents et à venir ..

Mais le combat continue sous d’autres formes

Léonce Lebrun

Et une vidéo appropriée de circonstance...à placer  éventuellement dans votre navigateur

Additional information

viagra bitcoin buy