Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est toute excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté sa famille doit solder en totalitér lres frais de justice

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille les résultats de la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les soupapes de revanche de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustifiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations...

 

...or c'est l'arrogance, la prétention, et le donneur universel de leçons qui prévalent...

 

car la France a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade insensée  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme...

 

...relève de l’intolérance, d'incohérence politique dans la désignation des ennemis de cette République monarchique et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Kgalema Motlanthe

 

Kgalema Motlanthe -né en 1949- est un homme politique sud- africain.

 

Le 22 septembre 2008, il a été nommé par son parti, le Congrès national africain, successeur de Thabo Mbeki, démissionnaire, au poste de président de la République d'Afrique du Sud jusqu'au 9 mai 2009...

...Date à laquelle il devient le vice-président de la République de Jacob Zuma, élu trois jours auparavant nouveau chef de l'État.Il est vice-président de l'ANC -Congrès national africain-

Premiers pas

Ancien syndicaliste, Motlanthe fut d'abord influencé par l'idéologie révolutionnaire du Mouvement de la conscience sud africaine de Steve Biko dans son pays.

 Il est emprisonné sous le régime d'apartheid en 1977, à l'âge de 28 ans, soit un an après les émeutes de Soweto de 1976.En 1976, il fut détenu pendant onze mois pour avoir poursuivi les buts du Congrès national africain.

 Il fut ultérieurement condamné à 10 ans d'emprisonnement sur l'île de Robben Island. Peu après sa libération, il fut élu Secrétaire général de l'Union nationale des mineurs de fond.

En 1997, lorsque Cyril Ramaphosa prit sa retraite de la politique, Motlanthe fut élu secrétaire général de l'ANC.

Ministre, membre du Parlement

Motlanthe fut élu vice-président de l'ANC lors de la 52e conférence nationale du parti, à Polokwane, en décembre 2007, au détriment du candidat choisi par le camp de Mbeki, Nkosazana Dlamini-Zuma.

Le nouveau leadership de l'ANC, dominé par des soutiens à Jacob Zuma, fit pression sur le président Thabo Mbeki pour faire nommer Motlanthe au sein du gouvernement.

 Ce dernier fut élu membre du Parlement en mai 2008, et en juillet, il fut nommé au gouvernement par Mbeki en tant que ministre sans portefeuille.

 Ce qui fut considéré comme une transition douce vers un futur gouvernement Zuma. Le 23 septembre, Nathi Mthethwa, membre de l'ANC, indiqua que la démission de Mbeki prenait effet à compter du 25 septembre.

 Le président de l'ANC, Jacob Zuma, déclara que son vice-président, Kgalema Motlanthe, prendrait les rênes du pouvoir présidentiel jusqu'aux prochaines élections générales de 2009 .

Je suis convaincu... déclara-t-il, que, dans cette situation de responsabilités, Motlanthe assurera convenablement l'intérim. L'ANC confirma que Motlanthe s'apprêtait à prendre la présidence avec pleins pouvoirs jusqu'aux élections de 2009

Président de la République

Le 25 septembre 2008, Motlanthe est élu président de la République à une large majorité des parlementaires, par 269 voix pour, 50 contre et 41 bulletins nuls.

 Il nomme alors Baleka Mbete, la présidente de l'Assemblée nationale, au poste de vice-présidente de la République et forme un gouvernement comprenant Trevor Manuel, démissionnaire du gouvernement précédent par solidarité avec Thabo Mbeki.

Le 9 mai 2009, il est remplacé par Jacob Zuma comme président de la République , celui-ci le choisit comme vice-président.

Additional information

viagra bitcoin buy