Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Antigua-et-Barbuda

Antigua-et-Barbuda est un pays de la Caraïbe, sa capitale est Saint John's. Cet État est composé de deux îles principales, l'île d'Antigua, connue également en français sous le nom d'Antigue , la vieille,  et l'île de Barbuda, ou Barbude, et de quelques îles plus petites.

Histoire

Les Siboney habitaient Antigua et Barbuda depuis -2400. Ensuite arrivèrent les Arawak et les Caraïbes. Christophe Colomb y débarqua en 1493, lors de son second voyage.

 Elles furent d'abord colonisées par les Espagnols et les Français, ensuite par les Anglais. En 1674, Christopher Codrington fonda la première grande plantation de sucre sur l'île d'Antigua. Le seul village de Barbuda porta son nom. Codrington et les autres propriétaires firent amener des esclaves de la côte ouest de l'Afrique.

Au XVIIIè e siècle, English Harbour, sur la côte sud d'Antigua, abrita une part importante de la flotte britannique, sous le commandement, un temps, de l'Amiral Nelson. Ce site bien encaissé et à peine visible du large, était connu comme étant un trou à cyclone , un abri sûr.

L'esclavage fut aboli en 1834. Contrairement aux autres colonies britanniques qui choisissent une abolition immédiate suivit d'une période d'apprentissage, période pendant laquelle les esclaves restent au service de leurs anciens maîtres, jusqu'en 1838, les colons d'Antigues choisissent l'abolition immédiate sans apprentissage.

En 1981, Antigua-et-Barbuda devint indépendante et entra au Commonwealth. Elle adhéra le 18 juin 1981 à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale, OECO.

Politique


Antigua-et-Barbuda est une monarchie parlementaire multipartite fédérale, où la Reine est le chef de l'État et nomme un gouverneur général pour la représenter.

 Ce dernier nomme à son tour un Premier ministre à la tête du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du Parlement.

Pouvoir exécutif

Le Premier ministre est le leader du parti majoritaire au parlement. Lui ainsi que ses ministres répondent politiquement de leurs actions devant le Parlement. Il peut dissoudre ce dernier en tout temps.

Pouvoir législatif

Le Parlement compte deux chambres. La Chambre des représentants est composée de 19 membres dont 17 sont élus pour cinq ans dans des circonscriptions à siège unique, un membre ex-officio et un rapporteur. Le Sénat est composé de 17 membres nommés.

Pouvoir judiciaire

Le pouvoir judiciaire est exercé par la Cour suprême de la Caraïbe orientale, basée à Sainte-Lucie. Antigua-et-Barbuda est également membre de la Cour de justice caribéenne.

Le Privy Council de Grande-Bretagne fit office de plus haute instance d’appel jusqu’en 2001, date à laquelle les États de la Communauté caribéenne abrogèrent le droit de recours auprès du Privy Council pour lui substituer la Cour de justice caribéenne.

Géographie

Le pays est constitué d'un archipel dont Antigua est la plus grande île, et la plus peuplée. Barbuda, juste au nord d'Antigua est l'autre île principale. Les îles ont un climat chaud et tropical, avec des températures agréables et constantes toute l'année.

Les îles sont principalement peu élevées, dont le point le plus haut est Boggy Peak, à 402 m. La ville principale de ce petit pays est la capitale Saint John's sur Antigua; la ville la plus grande de Barbuda est Codrington.

Paroisses et dépendances

L'île d'Antigua est divisée en 6 paroisses .

Les îles de Barbuda et Redonda ont toutes deux le statut de dépendance.

Économie

Le tourisme représente plus de la moitié du PIB national. La production agricole est pour l'essentiel réalisée dans les deux îles principales. Elle est principalement destinée au marché intérieur.

 Le manque d'eau et de main-d'œuvre  qui préfère travailler dans le tourisme et la construction, car les salaires sont plus élevés dans ces deux secteurs  limitent le développement de l'agriculture.

Événements

Tous les ans, vers fin avril début mai, a lieu la semaine d'Antigua , Antigua Sailing wear, une régate internationale ouverte à de nombreuses classes.

Démographie

La plupart de la population sont des descendants des esclaves employés dans les plantations de sucre, mais il existe aussi des groupes d'Européens, notablement britanniques et portugais. La langue officielle est l'anglais, mais la plupart des autochtones parlent une langue créole, mélange d'anglais, de langues locales et certaines autres langues européennes.

La plupart des Antiguais sont chrétiens, les anglicans , environ 50%,  étant la plus grande confession.

Antigua-et-Barbuda enregistre le taux de suicide le plus faible au monde, ce qui s'explique par la satisfaction très élevée de ses habitants sur leur conditions de vie , chômage plutôt faible pour une île de la  Caraibe, tensions ethniques inexistantes, climat.

Additional information

viagra bitcoin buy