MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste du républicain à l’islamiste radicalisé du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien méprisant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, depuis le début du XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernrmrnts successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789…

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute…

L’Alliance sino-africaine

 

Un vent de panique, et d’affolement traverse les chancelleries des pays occidentaux, à la suite de cette fantastique information qui est diffusée par toutes les agences de presse de la planète, à savoir que ce matin à 1h 35 GMT, la Fédération des Etats-Unis de l’Afrique (la FEA) a procédé a son premier essai nucléaire.

Un engin de plusieurs mégatonnes que les spécialistes estiment être supérieur en puissance par rapport aux deux bombes thermonucléaires larguées sur les villes japonaises de Hiroshima, et Nagasaki les 6 et 9 Août 1945….

Ce qui est extraordinaire réside dans le fait que tous les services de renseignements étrangers présents sur le Continent africains depuis de nombreuses années, n’ont rien décelé d’une opération qui a été menée dans le plus grand secret.

En fait dès la naissance du nouvel Etat fédéral, les dirigeants ont fait le forcing pour combler des retards dans les domaines sanitaires et éducatifs, par ailleurs les chercheurs scientifiques de haut niveau et des physiciens africains sortis des meilleures grandes écoles, qui avaient contribué à assurer les beaux jours des laboratoires occidentaux, ont décidé de rentrer dans leur pays.

Pour participer à l’effort commun de ce grand ensemble, et comme l’Afrique est bien pourvue de matières premières ; la symbiose a été parfaite, pour mener à bien l’opération qui est connue ce jour.

Nous apprenons que le gouvernement américain a adressé une vigoureuse protestation, en direction de Koussabéna, la Capitale Fédérale, mais la réponse est venue outre-atlantique, par la voie du Haut Représentant de la FEA, au Conseil de Sécurité des Nations Unies, (nouvelle formule depuis la réforme).

M.Carl OUSSABEE, qui a déclaré d’une façon claire et sans ambiguïté, que son pays n’ayant pas signé de traité de non prolifération, s’agissant des armes nucléaires, ne se sentait pas concerné par les propos peu diplomatiques et outranciers des USA qui relèvent d’un autre âge.

Ajoutant en substance que l’Amérique et ses alliés doivent se rendre compte que pour l’Afrique, le temps de l’humiliation, et de la soumission, était définitivement terminée.

Et que la Fédération africaine poursuivrait son programme nucléaire en toute indépendance Il va s’en dire que nous entrons dans une période de forte turbulence, restez à l’écoute…..

Scénario catastrophe pour certains, alors que pour d’autres débute un longue ère de gloire et de prospérité.

Ainsi va ce Monde, qui il y a un peu plus de 2000 ans a vu s’écrouler Rome, (lire dans Croisade, Archives croisades Dure sera la chute, et dans Dossier, Le temps de l’Action, Au service d’une Puissance respectée)

Après ce moment d’intense de bonheur virtuel, je reviens à l’actualité un peu plus calme qui nous emmène à Pékin qui a connu en fin de semaine dernière ce premier sommet entre la Chine et certains pays du Continent africain.

Que peut-on en penser de cet évènement…, et l’Afrique en tirera t-elle un profit de ce rapprochement à moyen ou long treme…

Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le fond, on peut retenir par le passé que la Chine a tenté des alliances, soit avec l’ex Union soviétique, soit avec le Japon, qui ont échoué pour des raisons diverses et en particulier en raison d’un torpillage certain conduit par la diplomatie du monde occidental.

En première analyse il n’échappera pas à l’observateur que la partie n’est pas équilibrée entre une Chine puissante, bien organisée, et des territoires dont il est tout à fait inutile d’indiquer les carences.

D’autant que le gouvernement de Pékin n’accordera pas une confiance totale dans les affaires, à des pays trop inféodés à l’Occident, en vertu de la théorie du cheval de Troie.

Léonce Lebrun

Additional information