MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Sainte-Lucie 

 

Sainte-Lucie est un État insulaire de la  Caraïbe située sur le bord oriental de la mer de la Caraïbe, Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent , elle est située entre, au sud, les îles de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, au sud-est, la Barbade et au nord, la Martinique.

 Sa superficie est de 620 km² pour une population estimée à 160 000 habitants. Sa capitale est Castries.

Nommée en l'honneur de Lucie de Syracuse, l'île est visitée pour la première fois par les Européens vers 1500 et colonisée tout d'abord par la France, qui signe un traité avec les Caraïbes en 1660.

 L'île est ensuite disputée entre la France et le Royaume-Uni, lequel en obtient le contrôle complet en 1814. Un gouvernement représentatif local est mis en place en 1924. Le pays devient indépendant le 22 février 1979, en tant que membre du Commonwealth. Il adhère à l'Organisation des États de la Caraïbe orientale en 1981.

Histoire

Avant l'arrivée européenne

Les premiers habitants connus de Sainte-Lucie sont des Arawaks, dont on suppose qu'ils sont arrivés depuis le nord de l'Amérique du Sud entre 200 et 400. De nombreux sites archéologiques de l'île ont produit des spécimens de poterie arawak.

Les Caraïbes remplacent graduellement les Arawaks entre 800 et 1000. Ils appellent l'île Hiwanarau,puis Hewanorra.

Contacts européens

Les Européens débarquent pour la première fois sur Sainte-Lucie soit en 1492, soit en 1502, pendant les débuts de l'exploration de la Caraïbe par les Espagnols.

 Les Néerlandais, Anglais et Français essayent d'établir des comptoirs sur l'île au cours du XVIIe siècle, mais rencontrent une forte opposition de la part des habitants caraïbes.

Colonisation européenne

Le premier campement européen sur Sainte-Lucie est installé par les Pays-Bas vers 1600 à l'emplacement actuel de Vieux Fort. En 1605, l'Olive Branch, un vaisseau anglais se dirigeant vers le Guyana, est dévié sur l'île et 67 colons débutent un campement , cinq semaines plus tard, du fait des maladies et des conflits avec les Caraïbes, ils ne sont plus que 19 et quittent l'île.

La France revendiquement officiellement l'île en 1635. L'Angleterre tente de s'installer en 1639, mais le campement est détruit par les Caraïbes. La première installation française date de 1651, depuis la Martinique, commandée par De Rousselan, qui contrôle l'île jusqu'à sa mort en 1654.

En 1664, Thomas Warner revendique Sainte-Lucie pour le compte de l'Angleterre. Il apporte 1 000 hommes pour défendre l'île contre les Français , après deux ans, il n'en reste plus que 89, la plupart étant morts de maladies.

 Dans les années suivantes, l'île est échangées à de nombreuses reprises entre les Anglais et les Français, comme concession dans plusieurs traités /

  • 1674 , colonie de la couronne français ,

  • 1723 , territoire neutre par accord entre l'Angleterre et la France ,

  • 1743 , colonie française ,

  • 1748 , territoire neutre ,

  • 1756 , colonie française ,

  • 1762 , occupation britannique ,

  • 1802 , rendue à la France ,

  • 1803 , colonie britannique.

L'industrie du sucre se développe à partir de 1765, provoquant un afflux de colons et une augmentation des conflits avec les Caraïbes.

La bataille de Sainte-Lucie a lieu le 15 décembre 1778 entre les forces françaises et britanniques, lors de la guerre d'indépendance des États-Unis.

Pendant la Révolution française, un tribunal révolutionnaire est instauré sur l'île et les Royalistes sont exécutés.

 En 1794, le gouverneur français déclare tous les esclaves de l'île libres, provoquant une invasion britannique peu de temps après et un rétablissement de l'esclavage. Castries est brûlée en 1796 lors d'une bataille entre les forces britanniques et les esclaves et républicains français.

Contrôle britannique

La France cède définitivement Sainte-Lucie au Royaume-Uni en 1814. L'esclavage est aboli dans l'île en 1834, mais tous les esclaves sont alors contraints de subir une periode d'apprentissage de quatre ans où ils sont obligés de travailler gratuitement pour leurs anciens maîtres pour au moins les trois-quarts de la semaine.

En 1838, Sainte-Lucie est incorporée dans l'administration britanniques des Îles du Vent, dirigée depuis la Barbade , puis depuis la Grenade à partir de 1885.

Gouvernement local et indépendance

En 1924, Sainte-Lucie reçoit sa première forme de gouvernement représentatif, lorsqu'une minorité de membres élus rejoignent le conseil législatif, dont tous les membres étaient précédemment nommés.

 Le suffrage universel est introduit en 1951. Un gouvernement ministériel est introduit en 1956.

En 1958, Sainte-Lucie rejoint la Fédération des Indes occidentales, une dépendance semi-autonome du Royaume-Uni

Cette fédération s'effondre en 1962 suite au retrait de la Jamaïque et une deuxième fédération plus petite est alors brièvement tentée.

 Après ce deuxième échec, le Royaume-Uni et six îles de la Caraïbe, dont Sainte-Lucie, développent une nouvelle forme de coopération nommée État associé.

En tant qu'État associé du Royaume-Uni de 1967 à 1979, Sainte-Lucie possède une responsabilité complète pour ses affaires internes, mais laisse ses affaires étrangères et sa défense au Royaume-Uni. L'île obtient son indépendance totale le 22 février 1979.

Politique

En tant que royaume du Commonwealth, Sainte-Lucie reconnait la reine Élisabeth II comme chef d'État , elle est représentée sur l'île par un Gouverneur général.

 Le pouvoir exécutif est cependant dans les mains du Premier ministre et de son cabinet, et le Gouverneur général n'agit que sur les conseils de ces derniers.

 Après les élections législatives, le chef du parti majoritaire ou le chef d'une coalition de la majorité à l'Assemblée est habituellement nommé Premier ministre par le Gouverneur général , celui-ci nomme également le vice Premier ministre.

Le Parlement de Sainte-Lucie est bicaméral. La chambre basse, l'Assemblée , House of Assembly, possède 17 sièges désignés au suffrage universel direct pour cinq ans. La chambre haute, le Sénat , Senate , possède 11 membres nommées par le Gouverneur général.

Sainte-Lucie est membre de la communauté de la Caraïbe, de l'organisation des États de la Caraïbe orientale et de l'organisation internationale de la Francophonie.

Géographie

Sainte-Lucie est une île de 616 km² située dans la mer de la  Caraïbe, entre la Martinique et Saint-Vincent-et-les Grenadines. L'île mesure 43 km de long et 23 km de large.

Généralités

Sainte-Lucie est une île typique de la chaîne de la  Caraïbe. L'île étant d'origine volcanique, ses reliefs sont appuyés. Elle est recouverte par une végétation tropicale luxuriante.

Climat

Sainte-Lucie bénéficie d'un climat tropical humide typique, avec des températures élevées et de fortes précipitations. La chaleur et l'importante humidité sont tempérées par les alizés, des vents intermittents du nord-est, qui soufflent lors de la saison des ouragans.

La saison sèche va de janvier à mai et la saison des pluies va de juin à décembre.

Températures

Les reliefs influent cependant sur les températures et les vents. L'amplitude des variations de températures ambiantes est faible, allant généralement en journée de 25°C à 30°C selon les mois au niveau de la mer, avec des pointes aux alentours de 32°C. Sur les haut-reliefs, la température moyenne se situe aux alentours de 13°C.

Précipitations

Les précipitations annuelles moyennes sont de l'ordre de 2 000 millimètres. La saison des pluies a lieu de juin à décembre. Les mois les plus pluvieux sont juillet, août et septembre

Ouragans

La saison des ouragans va de juin à la mi-novembre. L'île est régulièrement touché par des ouragans de forte puissance. Ainsi, en août 1980 l'île avait été ravagée par l'ouragan Allen qui avait fait 18 morts et ravagé les cultures.

 Puis, en octobre 1990, l'ouragan Klaus avait détruit environ 15% des plantations de bananes. Récemment, en août 2007, Sainte-Lucie a été touchée par l'ouragan Dean.

Les principaux fleuves sont /

  • Cul de Sac River ,

  • Dennery River ,

  • Canelles River ,

  • Mamin River , 11,9 km ,

  • Anse Cochon River , 9,3 km,  

  • Canaries River , 5,9 km ,

Géologie

Sainte-Lucie est une île d'origine volcanique qui se serait formée il y a environ 50 millions d'années. C'est cette origine volcanique qui explique les nombreux reliefs de l'île. Le volcanisme de l'île s'explique par la subduction des plaques sud-américaine et caribéenne.

Reliefs

Les quatre principaux reliefs de Sainte-Lucie sont le mont Gimie qui culmine à 950 m, le piton Canarie qui culmine à 918 m, et les Deux Pitons , ou Pitons Jumeaux , le Gros Piton et le Petit Piton qui culminent respectivement à 786 et 739m et qui sont les symboles nationaux de l'île. Ces quatre reliefs sont situés dans le quart sud-ouest de l'île.

Les autres reliefs notables sont  /

  • le mont Paix-Bouche , 745 m ,

  • le mont Tabac , 678 m ,

  • le piton de la Sorcière , 677 m ,

  • le mont Grand-Magazin , 645 m ,

  • le mont Houelmon ,  638 m ,

  • le mont Parasol , 613 m ,

  • le piton du Saint-Esprit , 585 m ,

  • le piton Flore ,  564 m ,

  • le mont Lacombe , 453 m ,

Divisions administratives

Sainte-Lucie est subdivisée en 11 districts , quarters en anglais /

  1. Anse-la-Raye

  2. Castries

  3. Choiseul

  4. Dauphin

  5. Dennery

  6. Gros-Islet

  7. Laborie

  8. Micoud

  9. Praslin

  10. Soufrière

  11. Vieux Fort

Sainte-Lucie est également divisée en 17 districts électoraux pour les élections législatives.

Démographie

En 2008, Sainte-Lucie compte 172 884 habitants. 81% de la population est d'origine africaine, 11,9% d'origine mixte, 2,4% d'origine indo-caraïbe ou indienne et une petite minorité d'origine européenne.

L'anglais est la langue officielle du pays, mais le créole  est parlé par 80% de la population et son usage officiel est en augmentation. Il a évolué à partir du français, de langues africaines et du Kali'na.

Environ 70% de la population est catholique romaine, 8% adventiste du septième jour, 6% pentecôtiste, 2% Anglicane, 2% évangéliste et 2% rastafari.

L'émigration de Sainte-Lucie est principalement dirigée vers les pays anglophones. Au Royaume-Uni, près de 10 000 citoyens britanniques sont nés à Sainte-Lucie et plus de 30 000 sont d'origine de cette île. Aux États-Unis résident près de 14 000 personnes d'origine de Sainte-Lucie.

Culture

Au long de son histoire l'île fut française à trois reprises, d'où le riche héritage de sa propre culture créole teinte d'influences françaises et le créole parlé comme deuxième langue par la plupart des insulaires.

Un prix Nobel est originaire de Sainte-Lucie /

  • Derek Walcott, prix Nobel de littérature

Un lauréat du Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel /

  • Arthur Lewis

Un mannequin présentateur de télévision française /

  • Vincent Mc Doom

Divers

Sainte-Lucie, qui fut l'enjeu d'une lutte acharnée entre Anglais et Français notamment pour ses sources d'eau douce rares dans la Caraïbe, est officiellement surnommée l'  Hélène de l'ouest  , the Helen of the West,  par analogie avec Hélène de Troie , l'Hélène de l'est, qui fut dans l'Antiquité l'enjeu d'une lutte acharnée entre les différents princes grecs et troyens.

 Ce surnom, reconnu officiellement, est présent dans le second couplet de l'hymne national saint-lucien ,Sons and Daughters of St Lucia.

Deux lauréats du prix Nobel , nés un 23 janvier, pour une population de seulement 160 000 habitants, font de Sainte-Lucie le pays du monde qui, relativement à sa population, connaît la plus grande proportion de lauréats à ce prix.

Additional information