MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Outre -mer

Sans l'Outre-mer, la France est un pays de seconde zone Sur caribcreole1.com, on trouvait dimanche une analyse lumineuse sur la relation que la France impose aux DOM-TOM (12 territoires soit 560 173 kilomètres carrés, soit autant que le territoire français proprement dit) et notamment une réflexion sur le thème : pourquoi la France ne veut pas quitter « l'outre-mer » 

Car loin d’être une généreuse donatrice, la France est grâce à eux une puissance planétaire et son territoire, toutes colonies confondues, atteint 1 111 000 kilomètres carrés, et s « étend sous toutes les latitudes et sur trois océans.

Ces territoires présentent un intérêt scientifique, militaire et stratégique.

Kourou en est une illustration parfaite : 1500 personnes y travaillent, sa situation très proche de l'équateur facilite le lancement des fusées de la firme européenne Ariane Espace qui assure la mise sur orbite de la moitié du marché mondial des satellites de télécommunication et d'observation. Kourou est également exploité à des fins militaires par la France systèmes d'observation et d'information. Mais la location de la Guyane pour l’installation de lanceurs de satellites Russes par exemple ne rapporte pas un euro aux Guyanais. Chacun sait aussi que ces régions sont en outre des lieux de cantonnement de forces militaires.

Mais l’intérêt économique de la France est également essentiel. Grâce à ces 11 millions de kilomètres carrés de ZEE (Zone Economique Exclusive ), la France est la deuxième puissance maritime mondiale, après les Etats-Unis et à égalité avec le Royaume-Uni.

Le caractère planétaire de la puissance française repose sur ses anciennes colonies.

Sans ces territoires, la France serait une puissance de seconde zone dans le monde actuel.

Additional information