Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

 

Le partage de l'Afrique

 

Le partage de l'Afrique, ou la course à l'Afrique, correspond à la multiplication des revendications conflictuelles européennes sur les territoires africains durant la période du Nouvel Impérialisme, entre les années 1880 et le début de la Première Guerre mondiale. 

 

La seconde moitié du XIXe siècle verra la transition d'un impérialisme informel, caractérisé par une influence militaire et une dominance économique, vers une gouvernance centralisée. 

 

 Les tentatives de médiation dans cette course aux empires, comme la conférence de Berlin -1884 - 1885 entre le Royaume-Uni, la République française et l'Empire allemand, ne réussiront pas à accorder ces revendications de puissances concurrentes. 

 

 Ces conflits sur l'Afrique font partie des principaux facteurs qui ont mené à la Première Guerre mondiale. 

 

La percée sur le continent 

 

.L'accès au continent africain aux explorations occidentales et son exploitation ont commencé sérieusement à la fin du XIXe siècle. En 1835, les Européens avaient cartographié la plupart du nord-ouest de l'Afrique.

 

 Parmi les explorateurs les plus célèbres, on peut citer David Livingstone, qui cartographia de vastes étendues de l'intérieur du continent et Serpa Pinto, qui traversa l'Afrique australe et l'Afrique centrale lors d'une expédition difficile, cartographiant la majeure partie de cette partie du continent. 

 

 Des expéditions laborieuses dans les années 1850 et 1860 menées par Richard Burton, John Speke et James Grant ont reconnu la région des Grands Lacs et la source du Nil. Vers la fin du siècle, les Européens avaient dressé des cartes du Nil depuis sa source, des cours du Niger, du Congo et du Zambèze, et le monde occidental réalisait maintenant les vastes ressources de l'Afrique. 

 

Cependant, à l'aube de cette course à l'Afrique, seulement 10% du continent étaient sous le contrôle de nations européennes. 

 

 En 1875, les plus grandes possessions étaient l'Algérie, qui avait été conquise par la France à partir des années 1830 - en dépit de la forte résistance d'Abd el-Kader et la rébellion des Kabyles dans les années 1870,  la Colonie du Cap, tenue par le Royaume-Uni et l'Angola, tenu par le Portugal. 

 

Les progrès technologiques facilitaient l'expansionnisme outre-mer. L’industrialisation permettait de rapides avancées dans les transports et les communications, spécialement dans la marine à vapeur, le transport ferroviaire et le télégraphe. 

 

 Les progrès médicaux étaient aussi importants, surtout dans les médicaments contre les maladies tropicales. Le développement de la quinine, un traitement efficace contre la malaria, permis de pénétrer dans les vastes zones tropicales. 

 

Causes de la ruée

L'Afrique et le marché global

Rivalités stratégiques

 

La politique mondiale de Bismarck

 

Le clash des impérialismes rivaux

 

.La American Colonization Society et naissance du Libéria

Une succession de crises internationales menant à la Première Guerre mondiale

 

Le canal de Suez

 

La conférence de Berlin -1884-85-

 

Occupation britannique de l'Égypte et de l'Afrique du Sud

 

La crise de Fachoda

 

Crises au Maroc

 

The colonial encounter

 

La production des cultures de rentes

 

Conscience et expositions coloniales

 

Le - lobby colonial -

 

Chauvinisme dans la propagande coloniale

 

Le massacre des Namaka et des Herero 

 

Conclusions du partage du Continent africain

 

 

Belgique

État indépendant du Congo appelé aussi Congo belge ,actuellement République démocratique du Congo.

 

France

 

L’Algérie

Tunisie

Protectorat du Maroc

Afrique occidentale qui réunissait /

la Mauritanie,

le Sénégal,

le Soudan ,devenu Mali,

la Guinée,

la Côte-d'Ivoire,

le Niger,

la Haute-Volta , devenue Burkina Faso

et le Dahomey ,devenu Bénin.

Afrique équatoriale qui réunissait /

le Gabon,

Moyen Congo ,devenu la république du Congo,

l'Oubangui-Chari , devenu la République centrafricaine.

et le Tchad

Cameroun , une partie du Cameroun actuel

Côte des Somalis , devenu Djibouti

Madagascar

Comores

 

Allemagne

 

Kamerun , avant les Français et les Anglais

Afrique orientale , actuellementBurundi, Rwanda, et la partie occidentale de la Tanzanie

Sud-Ouest africain , devenu Namibie

Togoland , actuellement Togo et la partie est du Ghana

 

Italie

 

Libye

Érythrée

Somalie , devenu une partie de la Somalie actuelle

 

Portugal

 

Angola et le Cabinda , l'une des provinces de l'Angola

Mozambique

Guinée-Bissau

Cap Vert

São Tomé et Príncipe

 

Espagne

 

Sahara , désormais Sahara occidental , composé de /

Río de Oro

Saguia el- Hamra

Maroc

Ceuta

Melilla

Tarfaya , Cap Juby

Ifni

Guinée équatoriale, avec en plus de la partie continentale 

Bioko

Annobón

 

Grande-Bretagne

 

Égypte

Soudan anglo-égyptien , actuellement le Soudan

Somalie  , une partie de la Somalie actuelle

Afrique orientale composé de /

Kenya

Ouganda

une partie de la Tanzanie

Zanzibar , aussi partie de l'actuelle Tanzanie

Afrique du Sud /

État libre d'Orange

Transvaal

Colonie du Cap

KwaZulu-Natal

Gambie

Sierra Leone

Nigeria

Cameroun , divisé est rattaché au Nigeria et au Cameroun

Protectorat du Bechuanaland , aujourd'hui Botswana

Rhodésie du Sud , aujourd'hui Zimbabwe

Rhodésie du Nord , actuellement Zambie

Côte-de-l'Or , colonie britannique,  actuelGhana

Nyasaland , now Malawi

 

États indépendants

 

Liberia, fondé par l'American Colonization Society en 1847

Éthiopie , Abyssinie, qui a vu ses frontières modifiées par l'Érythrée italienne et la Côte des Somalis actuellement Djibouti.

Soudanindépendant sous le règne de Mahdi entre 1885-1899

 

La décolonisation de l'Afrique

Additional information

viagra bitcoin buy