MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Un système dévoyé, aux abois...

 

Dans les vœux de début d’année, j’indiquais que mes messages déclenchaient de l’enthousiasme de la satisfaction, mais généraient aussi de la colère, normal, je ne suis pas dépositaire de la vérité.

 

 Mais en ma qualité de citoyen responsable je dispose d’une part de vérité, qui m’autorise à ouvrir les pistes d’une réflexion républicaine sur notamment la situation du Tiers Monde et l’avenir du Monde Nègre.

 

Précisément je transfère ce jour un message constituant une synthèse de la colère et de l’approbation des internautes.

 

Et dans ma réponse à l’honorable correspondant, je lui rappelle qu’étant un tiers- mondiste militant et un panafricaniste avéré, il m’appartient d’être toujours actif  face à l’évènement, en tenant en toute indépendance et avec intelligence, un langage de vérité dépourvu de langue de bois, à la recherche de la concrétisation d’un idéal cher à Frantz Fanon, pour éviter la trahison.

 

Autrement  je retournerais dans mon île chérie, pour déguster de la noix de coco et des bananes sur pied, un vrai délice.

 

Dans la joute opposant humoriste/Etat, il ressort que la grande perdante est la République, et l'une de ses valeurs fondamentales, La Liberté, contrairement aux affirmations d’un politicien de service, avec le soutien de médias affidés...

Car je le martèle, dans ce pays aucun groupe, aucune personne ne peut se déclarer victime de sa foi ou ses croyances.

 

Et donc, si une communauté dans la Nation génère l’hostilité de l’opinion  jusqu’à en requérir la protection particulière permanente des forces de police aux frais du contribuable, elle doit se poser des questions sur son mode de fonctionnement, qui relève du clanisme, du sectarisme d’un communautarisme sournois et rampant  d'une victimisation à outrance.

 

Mais bénéficiant de la faveur des pouvoirs publiques, et des partis politiques toutes catégories confondues pour des raisons historiques ou de sombres motivations économiques.

 

Dans la nuit des temps Abraham le patriarche a donné le jour aux sémites, ces frères ennemis, l’un disant « chalam » l’autre « chaloum » condamnés à une confrontation éternelle, donnant lieu à des dérapages ponctuels ou permanents, des oppositions systématiques voir sanglantes, suivant les pays de domiciliation, et dans l’immédiat au Moyen-Orient, ce conflit interminable israélo-palestinien, déséquilibré qui crée des dissensions partisanes.

 

Et si un ministre de la République avait tenu compte des dérives de l’Histoire, et du contexte géopolitique, il n’aurait jamais vociféré devant sa représentation nationale des propos aussi incongrus que«  non à l’antisémitisme, non à la haine des juifs » qui permet à un clan de pavoiser, mais ne trompe pas une opinion publique avertie, qui tient à cette devise, la LIBERTE, garantissant celle d’expression.

 

Attention donc à « l’Etat dans l’Etat » un système dévoyé, aux abois, qui pourrait conduire à terme, à une véritable catastrophe sociéta

 

Léonce Lebrun

Additional information