MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

 

Toussaint Louverture
Biographie
Essais sciences humaines et politiques
Traduit de l'américain
Pierre Girard(Traducteur)

novembre2007 /14,5 x 24 / 400 pages
ISBN 978-2-7427-7156-1
prix indicatif : 25,00 €

 

 
Le point de vue des éditeurs

 

Né dans l’esclavage, artisan de la première – et de la seule – révolution d’esclaves de toute l’Histoire, contemporain de la Révolution française puis de Napoléon Ier, Toussaint Louverture, personnalité complexe, fut assurément l’une des plus fascinantes figures de l’Histoire du Nouveau Monde.

Madison Smartt Bell rend justice à ce personnage trop peu connu dans cette magistrale biographie où le talent du romancier s’allie à une érudition sans faille.

En 1791, l’île de Saint-Domingue était la plus riche des colonies de tout l’hémisphère occidental. Elle était, aussi, celle qui était régentée de la manière la plus cruelle : plus d’un tiers des esclaves en provenance d’Afrique trépassaient dans les quelques années qui suivaient leur arrivée.

Treize ans plus tard, les rebelles haïtiens proclamaient leur indépendance vis-à-vis de la France après la première – et la seule – révolution d’esclaves de toute l’Histoire.

 Le succès de ce soulèvement peut en grande partie être attribué à un homme, Toussaint Louverture – dont il est surprenant que le destin soit à ce point encore méconnu.

Dans cette fascinante biographie, Madison Smartt Bell combine à sa passion pour un territoire et un sujet qui ont nourri une partie importante de son œuvre romanesque (cf. sa magistrale trilogie :

Le Soulèvement des âmes, Le Maître des carrefours ; La Pierre du bâtisseur , tous trois parus chez Actes Sud) une profonde connaissance des circonstances historiques qui ont donné naissance à une personnalité telle que celle de Toussaint.

 Ce dernier a été perçu tantôt comme le martyr de la Révolution tantôt comme l’instigateur de l’un des épisodes les plus brutaux et les plus violents de l’Histoire : Smartt Bell bouscule la dichotomie réductrice d’une telle approche en parvenant à brosser en toute lucidité le portrait d’une figure éminemment complexe.


Né dans l’esclavage, Toussaint était lui-même devenu gardien d’esclaves et, à ce titre, il se trouvait associé à la classe des planteurs Blancs. Smartt Bell démontre comment cette position privilégiée lui apporta le crédit suffisant pour se gagner l’attachement des mulâtres comme des Noirs (qui l’avaient baptisé  Papa Toussaint ) tout en semant chez les mêmes les germes de la défiance.

L’une des réussites les plus remarquables du biographe est d’avoir réussi à démontrer la manière dont les mouvements, souvent surprenants, de Toussaint – ainsi du soutien qu’il apporta au roi de France alors même que la Révolution française avait mis à l’ordre du jour l’abolition de l’esclavage, pour ne rien dire de la manière dont il accepta de trahir une révolte d’esclaves prévue à la Jamaïque – peuvent être expliqués par son désir d’aboutir à la libération des Noirs de Saint-Domingue.

Cette magistrale biographie du  Napoléon Noir  – ou encore, comme l’écrit un critique du New York Sun Review :  d’un surhomme nietzschéen pressé  – constitue une véritable révélation quant à l’une des plus fascinantes figures de l’histoire du Nouveau Monde.

 Encore une fois, Madison Smartt Bell offre de la société haïtienne une approche superbe. Sa biographie de Toussaint Louverture allie les magies de la fiction à une érudition sans faille.
 

 

Additional information