Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Grenade

 

 

Géographie

 
 
Au sud de l’archipel des Windwards , îles du Vent, qui s’égrène au nord-est du Venezuela et ferme la mer de la Caraïbe, la Grenade est un état formé de l’île de Grenade et d’une partie des Grenadines méridionales.

Le climat est chaud et bénéficie de pluies abondantes, de type cyclonique, qui favorisent le développement des forêts.

 

 La Grenade est un pays de la Caraïbe. La Grenade est située au nord de Trinité-et-Tobago. D'une superficie de 340 km2, ce pays compte environ 90 343 habitants ,2008, et est composé de l'île principale, la Grenade, et de quelques îles parmi les Grenadines, Carriacou et Petite Martinique. Saint-Georges est la capitale de la Grenade.

 

La Grenade est située à 200 km au nord du Venezuela.

 

Le mont Sainte-Catherine est le point culminant avec 840 m. Son littoral mesure 121 km de long.

Population

La population est majoritairement noire et métisse. Les principales religions sont le catholicisme et le protestantisme. L’indice de fécondité est de 3,6 enfants par femme. La capitale, Saint George’s  est un petit port de style anglais.

 

La plupart des habitants sont d'ascendance africaine. Les indigènes, Caraïbes et Arawaks, ne constituent qu'une minorité. Environ 50 % des habitants ont moins de 30 ans ,2000.

 

L'anglais est la langue nationale, mais quelques personnes connaissent encore le créole à base lexicale française proche de celui de la Martinique.

 

La population de Grenade est de 90 343 habitants en 2008. Sa densité est de 258 hab./km². Elle est composée à 37,05 % de personnes de 0 à 14 ans, à 59,03 % de personnes de 15-64 ans et de 3,92 % de personnes de 65 ans ou plus.

 

En 2001, l'espérance de vie des hommes est 63 ans et celle des femmes est de 66 ans.

La même année, le taux de croissance de la population est - 0,06 %, avec un taux de natalité de 23,12 ‰, un taux de mortalité de 7,82 ‰, un taux de mortalité infantile de 14,63 ‰, un taux de fécondité de 2,5 enfants/femme et un taux de migration de - 15,86 ‰.

Histoire

Découverte par Christophe Colomb en 1498, l’île est occupée par la France au XVIIe siècle, puis par les anglais à partir du XVIIIe siècle.

Elle est indépendante depuis 1974. Le chef de l’État est la reine Elizabeth II d’Angleterre, représentée par le gouverneur sir Reginald Palmer. Le Premier ministre, élu en juin 1995, est Keith Mitchell.

 

Avant l'arrivée de Christophe Colomb, en 1492, l'île était habitée par les Caraïbes. Christophe Colomb baptisa cette île Concepción. Une compagnie fondée par le cardinal français Richelieu acheta l'île aux Anglais en 1650. Grenade resta sous domination française jusqu'en 1762.

 

Grenade devint officiellement britannique en 1763 par le traité de Paris qui met fin à la guerre de Sept Ans. Les Français se réemparèrent de l'île en 1779, mais les Britanniques la reprirent peu après.

 

La paix fut rétablie lors de la signature par les deux camps du traité de Versailles en 1783. Provoquée par Victor Hugues une révolte pro-française éclata en 1795 mais fut matée par les troupes britanniques.

 

De 1958 à 1962, la Grenade devint une province de la Fédération des Indes occidentales qui éclata rapidement.

 

L'île accéda à l'indépendance le 7 février 1974, devenant un Royaume du Commonwealth, avec Eric Gairy comme premier ministre.

 

Mais le gouvernement de celui-ci devint progressivement autoritaire, déclenchant un coup d'État en 1979 par le populaire et charismatique leader Maurice Bishop qui mit en place le Gouvernement révolutionnaire populaire de la Grenade ,People's Revolutionary Government of Grenada, PRG.

 

Bishop n'organisa pas d'élections et sa politique socialiste le rapprocha considérablement du régime de Cuba. Ceci était dérangeant pour les pays voisins, comme Trinité-et-Tobago, la Barbade, la Dominique et surtout les États-Unis.

 

Au sein du gouvernement socialiste, des dissensions entre une section pro-soviétique loyale à Moscou et les partisans de Bishop conduisirent à l'arrestation de ce dernier. Il fut exécuté le 19 octobre 1983, l'armée dominée par les éléments pro-soviétiques prenant le pouvoir.

 

Six jours après la prise de pouvoir par l'armée en octobre 1983, la Grenade était envahie par une coalition menée par les États-Unis.

 

Cette intervention fut demandée par l'Organisation des États de la Caraïbe orientale ,OECO. La requête fut rédigée à Washington. L'opération fut le plus grand déploiement américain depuis la guerre du Viêt Nam.

 

La guerre fut rapide et la coalition américaine ,7 000 soldats américains et 300 hommes d'Antigua, la Barbade, la Dominique, la Jamaïque, Sainte-Lucie et Saint-Vincent, qui n'ont pas participé aux combats, vint rapidement à bout des forces grenadiennes .

 

1 200 soldats, assistés par 784 Cubains et quelques instructeurs provenant d'URSS et d'autres pays communistes. Après la chute du PRG, des élections sont tenues en 1984, et voient la victoire du Nouveau Parti national.

Guinée

Additional information

viagra bitcoin buy