MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

 

Demain…les Vainqueurs…

 

...condamné à mort par un tribunal militaire spécial des forces armées françaises, suivant les chefs d’accusation de sédition, menés subversives, haute trahison…

… avec un tel palmarès mon Avocat aurait toutes les peines du monde à me sauver la mise, un Conseil qui tout au long de ces audiences houleuses...

...aura plaidé pour «  un nationaliste intègre, très engagé envers l’indépendance de son pays, ayant toujours agi suivant les lois de la guerre » »...

... « « en faisant respecter scrupuleusement par ses collaborateurs, à quel que niveau de la hiérarchie, les recommandations de la Convention de Genève concernant les soldats faits prisonniers » ».

 Ma tête étant mise à prix, arrêté dans mon refuge privé  pourtant bien protégé et gardé par des hommes de confiance, mais en nombre insuffisant,...

...j’avais été dénoncé au paravent par un de mes compatriotes, un Nègre comme moi, que dis-je… un négrillon.

Ils sont légions dans cette posture de trahison, conséquence d’une assimilation très et trop poussée, conduisant à une totale dépersonnalisation...

...un manque de repère de l’Etre, sur son origine et ses racines…

…  qui fut lynché par une foule revancharde et abandonné sans vie sur une place publique.

Du fond de ma cellule, d’un mètre cinquante sur moins de deux mètres, avant le jour et l’heure fatale, j’eus le temps de réfléchir à loisir sur la condition humaine...

...et surtout d’admettre le bien fondé de la sentence qui me frappait, pas d’aveu de faiblesse ni d’état d’âme…

 …quand le destin vous rattrape, il ne faut pas s’accrocher, mais partir en toute dignité, ayant été au bout de sa logique révolutionnaire, dans l’honneur et le courage...

...au service de son peuple, de sa nation en voie de devenir, tombé pour une cause que l’on croit et sait juste, en vertu d’un dogme inaliénable… « du droit des peuples à disposer librement de leur destin »

 Car les combattants placés sous mon commandement par les directives de nos organes et autorités politiques en exil, agissant suivant mes strictes instructions...

...avaient causé bien de dégâts dans les rangs des commandos colonialistes, salués avec enthousiasme  par les correspondants des médias indépendants présents sur les théâtres d’opérations… 

… grâce à mes techniques améliorées et adaptées de harcèlement et de guérilla en mouvement, relevées dans un manuel lors d’un passage éclair à l’Académie militaire de West Point Etats-Unis...

...en qualité d’Officier auditeur étranger…

… pour que mon élimination physique soit devenue une priorité absolue par nos ennemis.

Et voilà mes dernières paroles prémonitoires face à un peloton d’exécution de douze hommes masqués…

… portant chacun un fusil de guerre, type MAS 49/56 semi-automatique de grande précision (remplacé depuis par le FAMAS)…

…sous les ordres d’un Lieutenant-Colonel de Cavalerie, à visage découvert, qui m’a enlevé au préalable, galons et autres insignes de campagnes, conformément à la tradition des Armées…

…tous les autochtones caraïbéens militaires de carrière, ayant refusé de tirer sur leur frère de race, sont placés ipso facto aux arrêts de rigueur, pour une durée indéterminée, jusqu’à leur procès devant leur même Tribunal…

wwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

…adieu mes chers parents…

… adieu mes amis…

…adieu mes compagnons de combat…

…viendra le temps…

…Vive l’Afrique éternelle…

…Vive l’Union de la Caraïbe…

…Vive la République de la Martinique.

 https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 Du reste quelques semaines après ma disparition, sans bandeau sur les yeux ni verre de rhum…

… porté en terre par de très nombreux fidèles, malgré les consignes politiques reçues par l’Etat-major pour la Caraïbe, encore présent...

WWWXXXWWWXXXWWWXXXWWW

Additional information