Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Barbade

 

 

Géographie

 
Isolée à l'est de l'archipel des Windward Islands et nord-est du Venezuela,la Barbade et la plus orientale des îles de la Caraïbe.
Sa côté ouest est bordée de plages de sable blanc, tandis que sa côte orientale est plus découpée et rocheuse. Collines et champs de canne à sucre entourent sa capitale, Bridgetown, située au Sud de l'île. Le climat est de type tropical.

 

La Barbade est une île relativement plate d'une superficie de 431 km2, se relevant doucement dans la région centrale montagneuse, le point le plus élevé est le mont Hillaby à 336 m.

 

Son littoral a une longueur de 97 km. L'île est située sur une position légèrement excentrée dans l'océan Atlantique comparée aux autres îles de la Caraïbe. Le climat est tropical, avec une saison des pluies à partir de juin jusqu'à octobre. La capitale est Bridgetown. D'autres villes à signaler sont Holetown et Speightstown.

 

La Barbade est la partie émergée d'un prisme d'accrétion, en effet la partie océanique de la plaque nord-américaine se trouvant sous l'Atlantique est en subduction sous la plaque caraïbe, ce qui entraîne au niveau de la fosse océanique l'obduction des sédiments océaniques .

 

Ils s'accumulent et atteignent parfois la surface, c'est ce qui se passe à Barbade, elle est donc une île constituée de roches sédimentaires contrairement à la majorité des îles de la Caraïbe qui ont pris naissance grâce au volcanisme de subduction

 

Population

Presque 80 % des barbadiens descendent des africains venus travailler en qualité d'esclave sur les plantations de canne à sucre au cours des XVI° et XVII° siècles.

Le reste de la population est le produit du métissage entre  européens, principalement anglais, indiens , d'Inde,  libanais ou syriens.

 Les villes principales de l'île sont Bridgetown , la capitale , Oistins, Saint-Peter et Holetouwn, qui ne sont guère plus que de gros villages.

 

 

La Barbade est peuplée d'environ 281 968 habitants ,2008), avec une croissance démographique de 3,3 ‰ ,estimations mi-2005, soit le 4e pays le plus densément peuplé en Amérique ,le 18e mondialement, et le 10e en termes de pays insulaire le plus peuplé dans sa région ,le 101e mondialement.

 

L’espérance de vie y est de 77 ans quel que soit le sexe , comme au Japon, le territoire héberge un nombre élevé de centenaire.

 

La population est composée à 21,68 % de personnes de 0 à 14 ans, à 69,44 % de personnes de 15 à 64 ans et à 8,88 % de personnes de 65 ans ou plus. La densité de population est de 640 hab./km2.

 

Environ 90 % des barbadiens sont descendants de peuples africains. Le reste de la population est issu d'Europe ,essentiellement Grande-Bretagne et Irlande, de Chine, d’Inde, des États-Unis, du Canada.

Histoire

Les espagnols découvrent une île inhabitée au début du XVI° siècle. Elle est colonisée par les Britanniques à partir de 1627, qui y développent la culture de la canne à sucre et y forgent de grandes fortunes fondées sur l'exploitation du travail des Africains  réduits à l'état d'esclave.

 En 1834, l'Emancipation Act permet aux esclaves de devenir libres, puis, en 1838, l'abolition totale de l'esclavage remet en cause le système instauré par les Britanniques.

En 1961,Errol Barrow, connu comme le -père de l'indépendance- accède au pouvoir et prépare l'indépendance de l'île proclamée en novembre 1966, dans le cadre du Commonwealth.

Owen Arthur dirige le gouvernement depuis 1994.

 

Errol Walton Barrow succéda à Grantley Adams en tant que porte-parole du peuple et ce fut à travers lui que se développa la volonté d’indépendance.

 

Fervent réformateur et ancien membre du LPB, il avait quitté le parti pour fonder le Parti travailliste démocratique, alternative progressiste au gouvernement conservateur d’Adams.

 

Il succéda à ce dernier au poste de Premier ministre en 1961 et le PTD prit le contrôle du gouvernement. Il fut à l’origine d’importantes réformes sociales, en particulier l’introduction de la gratuité scolaire pour tous les Barbadiens.

 

Après plusieurs années d’autonomie croissante, la Barbade fut en mesure de négocier son indépendance dans le cadre d’une conférence constitutionnelle avec la Grande-Bretagne en juin 1966.

 

Le territoire devint officiellement membre indépendant du Commonwealth le 30 novembre de la même année, avec Errol Barrow comme Premier ministre.

 

La Barbade est une monarchie parlementaire multi partis. Le gouverneur général représente la Reine d’Angleterre et le Premier ministre est le chef du gouvernement.

 

Les deux chambres du Parlement exercent le pouvoir législatif. Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif.

 

En mars 2015, Freundel Stuart alors Premier ministre de la Barbade, annonce qu'un projet de loi est en cours d'adoption au Parlement de la Barbade afin que l’État devienne une République.

 

Dès lors, la Reine britannique Elisabeth II cessera d'être le chef d’État de la Barbade et sera remplacée par un président

 

http://planetantilles.com/index.php5?IdPage=1139060946

 

Bélize 

Additional information

viagra bitcoin buy