MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Construction d'une autre société à la Martinique

 

Appel en faveur de la construction d'une autre société en Martinique

 

Au moment où des milliers de martiniquais manifestent leur colère et leur refus d’accepter des conditions de vie devenues insupportables pour le plus grand nombre

. Au moment où des drames familiaux viennent souligner l’importance de l’action de prévention et de répression des violences faites aux femmes.

Au moment où les élus et partis politiques de la Martinique cherchent à proposer une alternative à la mal-gouvernance actuelle.
Au moment où le monde traverse l’une des crises économiques les plus graves.

Au moment où les idéologies intégristes génèrent de nombreux conflits internes et externes.
Au moment, où l’élection de Barak Obama à la présidence des Etats-Unis d’Amérique suscite, partout dans le monde et singulièrement en Martinique, un immense espoir de changement.

Voilà que le documentaire intitulé « Les derniers maîtres de la Martinique », diffusé sur une chaîne de télévision à grande audience, vient rappeler qu’il y a encore dans le groupe social se considérant comme la « communauté béké » quelqu’un qui puisse dire :

« Quand je vois des familles métissées avec des indo européens et des Nègres, les enfants sortent de couleurs différentes, il n’y a pas d’harmonie, il y en a qui sortent avec des cheveux comme moi et d’autres qui sortent avec des cheveux crépus dans la même famille avec des couleurs de peau différentes, moi je ne trouve pas ça bien.

On a voulu préserver la race » et, à propos de l’esclavage, que « les historiens exagèrent un petit peu le problème, ils parlent surtout des mauvais côtés de l’esclavage mais il y a eu un bon côté aussi c’est là où je ne suis pas d’accord avec eux, il y a des colons qui étaient très humains avec leurs esclaves qui les ont affranchis et qui leur donnaient la possibilité d’avoir un métier, des choses ».

Ce qui rejoint la position de certains parlementaires qui avaient souhaité que l’on enseigne dans les écoles les aspects positifs de la colonisation.

Voici que le même reportage est l’occasion de présenter avec fierté un arbre généalogique indiquant la descendance commune sans « souillures nègres » des familles béké à partir d’un ancêtre commun, indiquant l’unité de sang des membres du groupe.

En plus de l’indignation que suscitent les propos rapportés par ce reportage, les signataires de cet appel :
Considérant que l’identité est avant tout une dynamique relationnelle orientée sur un projet collectif et ne découle pas d’une communauté d’origine ni d’une position économique prédominante.

Considérant que la recherche du profit ne peut être le seul moteur de l’action économique et que celle-ci doit s’insérer dans un processus général d’épanouissement de l’être humain, de développement social et culturel, et de respect et de valorisation de l’environnement,

Considérant que l’épanouissement de l’être humain, le progrès social et culturel, le respect et la valorisation de l’environnement et non la recherche du profit à tout prix doivent être placés au cœur de l’action économique.

Estiment :
- Qu’il est temps d’en finir avec les identifications communautaristes fondées sur la race, le pouvoir économique ou l’influence politique.
- Qu’il est temps de favoriser l’émergence d’une identité collective en Martinique fondée sur la construction d’un projet de développement humain, social, culturel, environnemental durable, basé sur une économie au service de l’homme.


- Qu’il est temps d’apporter des réponses à court et à long terme aux difficultés rencontrées par la grande majorité de la population confrontée au chômage, à la précarité et à l’exclusion.

Appellent les autorités publiques à condamner solennellement tous les relents de racisme et à mettre en œuvre les politiques publiques permettant de mettre enfin notre société en bon état de marche.
Appellent chaque citoyen à prendre en main son destin, en participant à la construction de nouvelles solidarités fondées sur le respect de soi et des autres seul garant du vivre ensemble.
  

Additional information