Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Egalité Réelle, propos

 

Vous le savez, les Outre-mer ont entamé un cheminement vers l’égalité il y a maintenant 70 ans.

Si les progrès sont indéniables, les écarts de niveau de vie persistent malgré une dynamique de rattrapage économique et des politiques de développement volontaristes.

Le Président de la République a souhaité ouvrir une nouvelle voie pour faire de cet idéal d’égalité une réalité concrète pour les2,75 millions d’ultramarins que compte la République française.

Cette voie, c’est celle de l’Égalité Réelle Outre-mer.

Il s’agit de s’assurer que les ultramarins puissent mobiliser leurs droits dans les mêmes conditions que celles des Français de l’Hexagone

Sur la base des recommandations du rapport remis au premier ministre par le député et ancien ministre, Victorin Lurel, nous allons engager une stratégie de long terme qui va s’appuyer naturellement sur les initiatives prises depuis le début du quinquennat mais aussi sur la loi. C’est une étape importante et déterminante pour atteindre cet objectif d’Égalité Réelle.

C’est ensemble que nous devons construire cet avenir et ensemble que nous devons concevoir cette loi.

Pour réussir ce grand défi, une consultation participative pour recueillir vos avis et partager votre vision de l’Égalité Réelle a été mise en place.

La campagne démarre le 3 août et se clôturera le 9 septembre. Nous avons choisi de vous interroger au moyen de quelques questions très simples mais très utiles pour alimenter le travail législatif qui va s’engager dans les prochains mois : Quelle est votre définition de l’Égalité Réelle ? Qui en sont les acteurs ? Quels en sont les objectifs et quelles actions peuvent y contribuer ? sont autant de questions que nous vous soumettons ici.

C’est la première fois que nous consultons au même moment, et par le même biais, les citoyens de la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle Calédonie, à Wallis et Futuna, en Polynésie française, Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy ou dans l’Hexagone.

Vous avez 6 semaines pour participer et apporter votre contribution.

La campagne est ouverte à tous : associations, acteurs économiques, élus, parlementaires, étudiants, retraités, artistes, sportifs et tous les citoyens qui voudront bien nous accorder de leur temps et partager avec nous leur vision et leurs attentes.

Soyez des plus nombreux à participer et écrivons ensemble une nouvelle page de l’histoire des Outre-mer.

Additional information

viagra bitcoin buy