Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est tout excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté…

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les ingrédients de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918…

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations

car c’est la France qui a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme, relève de l’intolérance et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Mouvement indépendantiste martiniquais  

 

Le Mouvement indépendantiste martiniquais -MIM- -Mouvman endépandantis matinitjé en créole martiniquais- est une formation indépendantiste et régionaliste créée le 1er juillet 1978par Alfred Marie-Jeanne avec pour objectif  la décolonisation et l'indépendance de la Martinique . Mais aujourd'hui, le MIM ne fait plus de l'indépendance un objectif immédiat.

 Pour preuve, lors de la séance du 18 décembre 2008 du Congrès des élus départementaux et régionaux de la Martinique, les élus indépendantistes du MIM ont voté à l'unanimité pour une évolution statutaire de l'île fondée sur l'article 74 de la Constitution française qui permet l'accès à l'autonomie.

Le 10 janvier 2010, la consultation de la population martiniquaise a eu lieu sur un éventuel changement de statut de leur département en une collectivité d'outre mer régie par l'article 74 et dotée d'un juste degré d'autonomie, les élus et militants du MIM ont voté oui à cette consultation.

Son président est le député et président du conseil exécutif de Martinique Alfred Marie-Jeanne.

En 1973, Alfred Marie-Jeanne avec quelques compagnons, Garcin Malsa, Lucien Veilleur et Marc Pulvar fondent le mouvement La  Parole au Peuple  qui deviendra en 1978, le Mouvement Indépendantiste martiniquais.

 Le MIM a, sous la présidence d'Alfred Marie-Jeanne, géré le conseil régional de la Martinique de 1998 à 2010. La liste des  patriotes  MIM-CNCP avait 28 élus à l'époque dont 25 élus du MIM.

Le MIM est présidé depuis sa fondation par Alfred Marie-Jeanne. Le Comité national composé de 22 membres est l'organe décisionnel du MIM.

Le conseiller général et député, Jean-Philippe Nilor est le porte-parole du MIM. Le journal du MIM à pour nom La parole au Peuple et sa radio R.L.D.M -Radio Lévé Doubout Matinik-.

Lors des élections municipales et cantonales de mars 2008, le MIM présente 17 candidats sur toute la Martinique. Pour la première fois de son histoire, ces candidats réalisent des scores honorables aux municipales en mettant en ballotage 4 maires sortants /

  • À Rivière-Salée, Vincent Duville réalise 2 829 voix, 46,05 %
  • À Sainte-Luce, Jean-Philippe Nilor réalise 2 374 voix, 46,63 %
  • Au Saint Esprit, Georges Buisson réalise 1 619 voix, 34,87 %
  • Aux Trois-Ilets, Lise N'Guéla réalise 1 295 voix, 42,73 %

Depuis les élections municipales des 9 et 16 mars 2008, l' Alliance des patriotes  MIM/CNCP a 44 conseillers municipaux d'opposition dans 13 communes de la Martinique /

  • Fort de France: 2 -MIM/CNCP/Parti pour la libération de la Martinique-
  • Le Lamentin: 4 -MIM/CNCP/PCM- ,
  • Sainte-Luce, 6 ,
  • Le François, 5 ,
  • Rivière-Salée, 7 ,
  • Saint-Esprit, 5 ,
  • Les Trois-Ilets, 6 ,
  • Trinité, 3 ,
  • Le Vauclin, 2 ,
  • Le Robert, 1,
  • Le Morne-Rouge, 1 ,
  • Le Marin, 1 ,
  • Gros-Morne, 1,
  • Lors des élections régionales de 2010, Alfred Marie-Jeanne a été battu par Serge Letchimy du PPM. La liste  --Les patriotes martiniquais et sympathisants--  conduite par Alfred Marie-Jeanne recueille 41 % des voix au second tour et obtient 12 sièges

 Sur les 12 élus de la liste, 8 sont encartés au MIM, il s'agit de Daniel Marie-Sainte, Vincent Duville, Jean-Philippe Nilor, Francine Carius, Sandrine Saint-Aimé, Marie-Line Lesdéma, Sylvain Bolinois et Aurélie Dalmat. En outre, Daniel Marie-Sainte est11evice-président du conseil régional.

Lors des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, le MIM gagne brillamment le canton de Rivière-Pilote son fief, mais est battu dans tous les autres cantons où il présente un candidat ,Fort de France 3, Trois-Ilets, François 2, Lamentin 2, Schoelcher 2, Rivière-Salée, Sainte-Marie 2 et Trinité.

Le 31 mars 2011, Lucien Adenet et Jean-Philippe Nilor sont élus assesseurs à la commission permanente du conseil général de Martinique.

Aux élections législatives françaises de 2012, Alfred Marie-Jeanne se présente pour la première fois dans la 1re circonscription de la Martinique. Il arrive en tête au premier tour et obtient 6496 voix soit 28,46 % des suffrages

Au second tour, Alfred Marie-Jeanne est élu député en obtenant 15 238 voix soit 52,43 % des suffrages.

Il distance le député sortant le socialiste Louis-Joseph Manscour de 1494 voix. Jean-Philippe Nilor est élu député dans la quatrième circonscription de la Martinique avec 20 204 voix soit 69,41 % des suffrages.

Rivière-Pilote, mais gagne celle de Gros-Morne.

Le MIM compte deux députés, huit conseillers régionaux encartés, deux conseillers généraux ,Lucien Adenet et Jean-Philippe Nilor, et un maire ,Gilbert Couturier, maire de Gros-Morne. Ce parti compte également une quarantaine de conseillers municipaux dans toute la Martinique.

Additional information

viagra bitcoin buy