Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car, las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte, le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de triomphes sociétales qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualités…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est toute excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté sa famille doit solder en totalitér lres frais de justice

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille les résultats de la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les soupapes de revanche de la montée du National Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustifiées, ne rendant compte de la réalité historique de 1914- 1918

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France

 

…  ne retenant pas la leçon en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations...

 

...or c'est l'arrogance, la prétention, et le donneur universel de leçons qui prévalent...

 

car la France a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade insensée  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme...

 

...relève de l’intolérance, d'incohérence politique dans la désignation des ennemis de cette République monarchique et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Maurice Rupert Bishop

 

Maurice Rupert Bisho ,né le

Formé au Royaume-Uni, Bishop prit en 1973 la tête du New Jewel Movement. Ce parti populiste et marxiste représentait la principale opposition au régime autoritaire du premier ministre Eric Gairy, qui dirigeait l'île depuis l'indépendance.

Le 13 mars 1979, le New Jewel Movement profita d'un déplacement de Gairy à l'ONU pour le renverser presque sans violence.

Désormais premier ministre du Gouvernement révolutionnaire populaire de la Grenade, Maurice Bishop suspendit le parlement et la constitution, et entama une série de réformes d'orientation socialiste. Il s'engagea également dans une politique de rapprochement étroit avec l'URSS, et surtout Cuba.

Rapidement, Bishop se heurta à des difficultés économiques, aggravées par la politique américaine de défiance contre l'île ,la privant par exemple d'aide après le passage de l'ouragan Allen en 1980.

Des dissensions opposèrent également le charismatique premier ministre, plus modéré et proche de Cuba, à la faction radicale et pro-soviétique de son gouvernement, menée par Bernard Coard, vice-premier ministre et idéologue du régime.

À partir de 1983, la position de Maurice Bishop se détériora, et il dut accepter de partager la direction du parti avec Coard. Mais à cause de l'opposition entre les deux hommes, ce compromis ne tint pas longtemps.

Le 13 octobre, le comité central du New Jewel Movement, dominé par les partisans de Bernard Coard, plaça Bishop en résidence surveillée. Le 19 octobre, Maurice Bishop fut libéré par une foule de partisans.

Mais quelques heures plus tard, l’armée intervint et tira dans la foule, tuant plusieurs personnes. Sommés de se rendre, Bishop et ses fidèles furent arrêtés et immédiatement fusillés.

Un Conseil militaire révolutionnaire, dirigé par le général Hudson Austin, allié de Bernard Coard, prit le pouvoir dans la soirée.

L'exécution de Maurice Bishop fut le déclencheur de l'intervention américaine du 25 octobre 1983, qui renversa le Conseil militaire révolutionnaire.

Additional information

viagra bitcoin buy