MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Namibie

 

 

Géographie

 
État de l’Afrique australe d’une superficie de 824292 km², la Namibie doit son nom au désert, le Namib, qui borde sa frange littorale atlantique.
Aride et rocailleux, le long ruban étroit du Namib s’étire du fleuve Cunene au Nord à l’embouchure de l’Orange au Sud, qui délimitent les frontières avec l’Angola et l’Afrique du Sud
Le reste du pays est occupé par un vaste plateau, qui culmine à 2606 m au mont Konigstein et descend vers le désert du Kalahari.

Le climat est chaud et sec à l’intérieur, quasi désertique sur la côte. Les précipitations sont rares et peu abondantes.

La Namibie est un État du sud-ouest de l’Afrique située au niveau du tropique du capricorne, entre l'Angola au nord, le fleuve Orange et l'Afrique du Sud au sud.

 

La cote atlantique à l'est, le Botswana à l'ouest avec d'est en ouest le désert de Namib ,le plus vieux désert du monde, le plateau central et le désert du Kalahari.

 

D'une surface de 825 418 km2 la Namibie avec moins de 2,5 habitants/km2 est le second pays présentant la plus faible densité de population au monde.

 

Ce serait le plus vieux désert du monde et il n'aurait pas connu de période humide depuis 10 millions d'années quand le courant froid du Benguela est apparu au tertiaire.

 

Le désert du Namib s'étend depuis la côte atlantique sur 2 000 km du nord au sud où il s’arrête au fleuve Orange et sur 30 à 100 km d'ouest en est à environ 800 m d'altitude en limite du grand escarpement méridien.

 

Au nord du Kuiseb, un fleuve intermittent, il est plat et caillouteux, au sud ce sont des dunes parfois de plus de 300 m de haut. Il se subdivise entre Namib côtier, Namib intérieur et Namib antérieur.

 

Le courant froid du Benguela originaire de l'Antarctique refroidit les masses d'air au-dessus de la mer et cet air froid et humide ne provoque que des brouillards mais aucune pluie.

 

Le brouillard matinal du Namib côtier correspond à une pluviosité de 40 mm à 50 mm qui a donné lieu à une flore spécifique dont fait partie Welwitschia mirabilis. Le Namib côtier correspond à la zone de brouillard, large de 30 km à 50 km

 

Le Namib intérieur, situé à une altitude de 400 m à 500 m, sans brouillard, où l'air est chaud et sec présente un climat désertique classique.

 

Le Namib antérieur, en limite du grand escarpement méridien reçois une pluviosité d'environ 100 mm par an, suffisante pour permettre un élevage très extensif.

 

Ce massif traverse la Namibie du nord au sud et coupe le pays en deux. Le grand escarpement méridien est constitué du Kaokoland, du Damaraland, du massif du Brandberg

 

Le bassin du Kalahari est une plaine qui couvre le Botswana, la moitié est de la Namibie et une partie nord-ouest de l'Afrique du Sud.

 

Le désert du Kalahari occupe le centre de cette plaine donc uniquement une bande en Namibie à la frontière du Botswana. Il présente un climat semi-aride avec une saison sèche et une saison des pluies.

 

Le climat est désertique, chaud et sec avec 300 jours de soleil par an; les précipitations sont rares et irrégulières.

 

La saison des pluies est en été, de février à avril avec des précipitations très variables suivant les années et suivant la région avec un maximum de 600 mm dans la région de Caprivi.

 

Les ressources en eau douce sont très limitées.

 

La Namibie est traversée par des fleuves temporaires, des oueds et quelques fleuves pérennes.

 

le fleuve Orange, frontière sud de la Namibie. Fish river est un de ses affluents, long de 650 km.

 

le Kunene et ses principaux affluents l'Omuhongo, l'Otjinjange et le Marienfluss.

 

L'Okavango dont le cours s'achève par le vaste delta de l'Okavango dans le désert du Kalahari. Ses affluents principaux sont le Mpungu, le Namungundu et l'Omatako.

 

Le Kwando et ses affluents principaux le Linyanti et le Kalengwe.

 

le Zambèze le long de la bande de Caprivi.


Population

Comme en Afrique du Sud, la population est formée d’une minorité europénne, Boers d’origine hollandaise, Britanniques, Allemands et métisse, et d’une majorité afro-namibiens.

 

50 % d’Ovambos, 9 % de Kavangos, 7 % d’Hereros, mais aussi des Bochimans, Hottentots, Damaras, et Bastards de Rehoboth issus de métissages entre les Boers et les Hottentots.

On compte 45 % de protestants luthériens, 13 % de catholiques et 40 % d’adeptes de la religion traditionnelle. La capitale est Windhoek

La population est majoritairement bantouavec des minorités blanches afrikaner et allemande ,7 %, de Chinois ,2 %, et des métis ,6,5 %.

 

Au total, la population s'élève à environ 2,1 millions d'habitants en 2011 pour 842 000 km2. La Namibie est un des pays les plus arides et les moins peuplés du monde. Elle est le deuxième pays le moins dense au monde après la Mongolie.

 

L'anglais est la seule langue officielle de la Namibie, mais l'afrikaans, l'allemand et d'autres langues y sont couramment parlées.

 

C'est l'ethnie ovambo qui est majoritaire au sein des bantous et qui monopolise les postes politiques. Des bochimans, de langue khoïsan, forment la population autochtone mais sont très minoritaires, même si les Namaquas sont près de 200 000.

 

Depuis 1990, le pays attire de jeunes investisseurs Allemands, qui s'installent en Namibie pour travailler dans le secteur du tourisme, ou du commerce.

 

La langue la plus parlée étant l'Oshiwambo rassemblant à elle seule 48 % des locuteurs namibiens de langue maternelle.

 

La langue Khoïkhoï arrive deuxième avec 11 % des locuteurs ainsi que la langue Afrikaans parlé par 11 % de la population. La langue Kwangali est parlé par 10% de la population.

 

Bien que l'anglais soit la langue officielle, il n'est parlé que par moins de 1 % de la population en langue maternelle, et 7 % parmi la population européenne, mais il est souvent mal parlé, malgré la scolarisation obligatoire ,qui est cependant récente.

 

La langue allemande est aussi présente sur le territoire, elle est parlée notamment par les descendants des colons germaniques ,environ 30 000, par des germanophones expatriés et elle est aussi parlée en seconde langue par 45000 Namibiens, surtout vers la région de Swakopmund.

 

Le Küchendeutsch est un dialecte Allemand parlé par 15 000 personnes noires Africaines. La présence du portugais sur le sol namibien, quant à elle, s'explique par la proximité du pays avec l'Angola.

 

L'Allemand est donc parlé, à des degrés divers en Namibie, par au moins 100 000 personnes.

 

On peut dire que la Namibie est un pays très hétérogène sur le plan linguistique. En effet, en plus de ces langues d'héritage européen, y coexistent huit langues et plus d'une vingtaine de dialectes principaux ,silozi, otjihero, setswana, damara-nama, oshiwambo.

 

La population est entre 80 et 90 % chrétienne. L'évangélisation débuta en Namibie quatre siècles après que le navigateur portugais Diogo Cão apporta en 1484 la première croix chrétienne à Cape Cross.

 

Plus de 60 % des Chrétiens sont des Protestants Luthériens, un héritage visible de la colonisation Allemande. Le reste des Chrétiens est Catholique, les Protestants évangéliques sont plus récemment implantés sur le territoire Namibien.

Histoire

Les Bochimans et les Hottentots s’installent dans la région dans les premiers siècles de notre ère. Les Allemands sont les premiers à s’installer dans la région. Le chancelier Bismarck fait du pays un protectorat allemand, qui devient une colonie en 1890.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’Union sud- africaine , dans le camp des Alliés,  envahit le Sud-Ouest et en chasse les Allemands. En 1949, l’Afrique du Sud annexe la future Namibie et y impose l’apartheid.

En 1959 est créé le parti indépendantiste SWAPO , Organisation des peuples du Sud-Ouest africain. En 1971, la Cour internationale de justice de La Haye déclare illégale la présence des Sud-Africains en Namibie.

En 1977 se crée le Groupe de contact de l’ONU ,  les Etats-Unis le Canada  la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France organisent le passage de la Namibie à l’indépendance que la Namibie obtient en 1990.

En décembre 1999, le présidentNujoma entamait un troisième mandat.

En 2000 la question du partage de la terre , 4 000 fermiers blancs possèdent 44% des terres agricoles, suscite des tensions, toutefois moins graves qu'au Zimbabwe.

La formule consistant pour le gouvernement à racheter les terres , trop morcelées par la redistribution qui a suivi l'indépendance,  pour les redistribuer à la population noire s'avère longue et coûteuse.

En 2001 la crise de la réforme agraire se poursuit, malgré l'introduction d'un nouvel impôt foncier dont le non-paiement permet à l'état de saisir la terre. Le président Samuel Nujoma menace de faire arrêter les homosexuels, qu'il tient pour responsables de la propagation du sida.

La maladie ravage le pays , on estime que 13% des enfants de moins de 15 ans seront orphelins en 2006. Les forces de sécurité namibiennes soutiennent l'armée angolaise dans sa lutte contre l'UNITA ,Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola, notamment dans la région du Kavango.

La Namibie poursuit son engagement militaire au Congo-Kinshasa en faveur du régime Kabila, aux côtés du Zimbabwe.

En 2002 le gouvernement lance le boycottage du seul journal critique, aux ordres ni du pouvoir ni de l'opposition, le Namibian.

En 2005 Hifikepunye Pohamba devient au mois de mars, le deuxième président de Namibie. La SWAPO, au pouvoir, a remporté les élections présidentielles, législatives et régionales face à une opposition divisée.

Niger 

Additional information