Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Nigeria

 

 

Géographie

 
D’une superficie de 923768 km², le Nigeria est situé sur le golfe de Guinée. Sa capitale est Abuja Au Sud s’étend une large plaine littorale, bordée de mangrove, qui s’élève progressivement vers le centre et le nord du pays.
 C’est alors le domaine des plateaux cristallins dominés par les montagnes du plateau de Jos, au centre, et les monts Alantika et Shebshi, à l’est.

Le trait le plus marquant du relief est la double dépression en forme de Y que forment le fleuve Niger et son affluent le Bénoué, qui donne au pays son unité géographique. Le climat est de type tropical humide.

Situé au bord du golfe de Guinée, le Nigeria possède 4 047 km de frontières terrestres, et 853 km de littoral. Il est bordé à l'ouest par le Bénin ,773 km,, à l'est par le Cameroun ,1 690 km, au nord par le Niger ,1 497 km, et par le Tchad au nord-est ,84 km.

 

Le pays se divise en une moitié sud au climat équatorial où se situe la majorité des villes importantes, une partie centrale composée de régions de savane et de plateaux.

 

Une partie est où l'on trouve le point culminant, le mont Chappal Waddi ,2 419 m, et une partie nord au climat aride puisqu'on se trouve dans le Sahel, en bordure du désert du Sahara.

 

Le sous- sol est riche en ressources naturelles parmi lesquelles le pétrole et le gaz constituent la principale source de revenu du pays.

 

Le pays est le premier producteur d'or noir d'Afrique. Le Nigeria produit également un certain nombre de métaux ,étain, fer, plomb, zin ainsi que du charbon.

 

Le Nigéria est traversé par deux grands fleuves, le Niger à l’ouest et son affluent le Bénoué à l’est. Le delta du Niger occupe une surface de 24 000 km2 s’ouvrant sur le golfe de Guinée.

 

La côte est parcourue de lagunes et de mangroves. Plus au nord, on rencontre une zone de savane humide et une de savane sèche.

 

À l’est, le haut plateau du Bauchi, dont l’altitude peut atteindre 2 010 mètres, est la seule région du pays dont le climat est tempéré. Près de la frontière camerounaise, le Chappal Waddi culmine à 2 419 mètres.

 

Ressources naturelles , pétrole, étain, coltan, minerai de fer, charbon, grès, plomb, zinc, gaz naturel, énergie hydraulique.

 

Le Nigeria est divisé en deux zones climatiques/

 

Le Sud connaît un climat tropical humide avec une saison des pluies d’avril à octobre ,le taux d’humidité relative étant supérieur à 85 % toute l’année. L’écart entre les températures diurnes et nocturnes est faible.

 

Au Nord, le climat est désertique, avec de plus grands écarts de température ,jusqu’à 50 °C en été, pour des écarts entre le jour et la nuit qui peuvent aller jusqu’à 20°,et des précipitations plus rares. L’harmattan souffle en hiver.

 

Les conditions climatiques difficiles que connaît le Nord du pays y limitent le développement urbain et la plus grande partie de la population est concentrée au Sud.


Population 

Si le pays en compte quelque 300, quatre ethnies principales composent les 2/3 de la population , Haoussas, Peuls, Yorubas et Ibos.

Pratiqué par environ 45 % des Nigérians, l’islam est la première religion du pays, devant le christianisme , 35 % .

L’urbanisation s’accélère, mais 57 % de la population vit encore dans les zones rurales. L’indice de fécondité est de 5,2 enfants par femme.

Région la plus peuplée, le Sud regroupe les villes les plus importantes et les plus industrielles du pays, Lagos, Ibadan, Port Harcourt. Kano est la grande ville-marché du Nord. Abuja, la nouvelle capitale du pays, accueille ministères et administrations.

Avec une population estimée à 177 millions d'habitants en 2014, le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique. Il compte pour un sixième de la population du continent sur à peine un trentième de sa surface ,environ 3 .

 

Environ 50 % de la population vit dans des zones urbaines et au moins 24 villes comptent plus de 1 000 000 habitants. La variété de coutumes, langues et traditions des 250 ethnies composant le pays lui confère une riche diversité.

 

Selon une étude des Nations unies de 2012, la population du Nigeria devrait atteindre 440 millions d'habitants en 2050 se positionnant ainsi comme le troisième pays le plus peuplé au monde après l'Inde et la Chine. En 2100, la population du Nigeria pourrait atteindre 914 millions d'habitants

 

En 2013, les étrangers qui ne sont pas issus du continent africain sont surtout des Chinois, avec environ 14 000 membres, suivis par les Indiens, avec 10 500 membres. Les Asiatiques travaillent surtout dans les travaux publics, la coopération ou le commerce.

 

Il n'y a pas de statistiques pour les Européens et les Américains, , qui ne sont pas trop visibles à cause de la violence et des enlèvements. Aussi, lesoccidentaux qui travaillent au Nigeria bougent beaucoup, et ils ont souvent des contrats de 3 mois ou 6 mois, qui souvent ne sont pas renouvelés.

 

Établir des statistiques pour le gouvernement nigérian pour chiffrer le nombre des occidentaux est donc difficile. Ils se trouvent surtout dans le sud, à Lagos, Port-Harcourt, et travaillent surtout dans le secteur des hydrocarbures ou du commerce ,ex agro-alimentaire.

 

Certains travaillent par contrats sur les plateformes pétrolières, en pleine mer, et vont rarement sur le continent. Les occidentaux qui ont des fonctions importantes sont souvent accompagnés de gardes du corps de compagnies privées.

 

Les occidentaux sont surtout des Britanniques ou des citoyens des États-Unis, mais il y a aussi des Allemands, des Français, des Italiens et d'autres nationalités.

 

Les occidentaux qui vivent au Nigeria depuis plus de 5 ans ne constituent qu'un faible pourcentage du total des personnes installées au Nigeria.

 

Les deux principales religions sont le christianisme et l'islam réparties à part presque égales de la population totale.

 

Le Nord du pays est à majorité musulmane tandis que le Sud est à majorité chrétienne. L'islam nigérian est majoritairement de théologie ash'arite, de jurisprudence malikite et de spiritualité soufie tijani.

 

Les chrétiens nigérians sont pour les trois- quarts protestants/évangéliques et pour un quart catholiques.

 

Le Nord du pays est principalement peuplé d'Haoussas, qui sont majoritairement de confession musulmane. Les autres grands groupes ethniques de cette partie du pays sont les Nupe, Tiv, et les Kanuri.

 

Les Yorubas sont l'ethnie dominante du Sud du pays, ils sont musulmans pour un peu plus de la moitié chrétiens pour environ 30 à 40%, le reste suivant généralement une religion ancestrale. Enfin le Sud-Est du pays est dominé par les Igbos majoritairement chrétiens.

 

Le nombre de langues actuellement estimé au Nigeria est de 521. Ce nombre comprend 510 langues vivantes, deux langues secondes, cent langues maternelles et neuf langues éteintes. Dans certaines régions du Nigeria, les groupes ethniques parlent plus d'une langue.

 

La langue officielle du Nigeria, l'anglais, a été choisie pour faciliter l'unité culturelle et linguistique du pays. Ce choix était lié au fait qu'une partie de la population nigériane parlait anglais à la suite de la colonisation britannique qui a pris fin en 1960.

 

Les principales langues parlées au Nigéria représentent les trois grandes familles de langues africaines. La majorité sont des langues nigéro-congolaises, comme le yoruba et l'igbo.

 

La langue haoussa est afro-asiatique. Le kanuri, parlé dans le nord-est, principalement dans l'État de Borno, est une langue de la famille nilo- saharienne.

 

Même si la plupart des groupes ethniques préfèrent communiquer dans leur propre langue, l'anglais, langue officielle, est largement utilisé pour les transactions d'études commerciales et à des fins officielles.

 

L'anglais comme première langue, cependant, demeure une chasse gardée d'une petite minorité de l'élite urbaine du pays, et il n'est pas parlé du tout dans certaines zones rurales.

 

Avec la majorité de population du Nigeria dans les zones rurales, les grandes langues de communication dans le pays restent des langues autochtones.

 

Certains peuples, notamment les Yoruba et les Igbos, ont dérivé des langages standardisées à partir d'un certain nombre de dialectes différents et qui sont largement parlées par ces groupes ethniques.

 

Le pidgin nigérian, souvent appelé simplement, pidgin, broken English ou pidgin English, est aussi une lingua franca populaire, avec plus ou moins d'influences régionales sur le dialecte et l'argot.

 

Il est largement parlé dans les régions du delta du Niger, principalement dans celles Warri, Sapele, Port Harcourt, Agenebode, EWU, et Benin City.

 

L'article 55 de la constitution indique , Les affaires du pays sont conduites en anglais ainsi qu’en haoussa, en igbo et en yoruba lorsque des mesures appropriées auront été prises à cet effet.

 

Le Nigeria qui est un État anglophone se trouve enclavé entre des pays francophones , le Bénin, le Niger, le Tchad et le Cameroun ,bilingue.

 

C'est donc vers la fin des années 1990 et le début des années 2000 qu'il a été fait état de la volonté du gouvernement fédéral nigérian de franciser le pays.

 

En envisageant un enseignement obligatoire du français comme langue vivante. Ce projet a été freiné, à la suite d'un nouveau rapprochement du Nigeria avec les Etats Unis.

Histoire 

À partir du XIIe siècle, des royaumes musulmans jouent un rôle capital dans la vie politique, économique et culturelle du pays.

L’arrivée des Portugais date de 1452. Les Anglais les supplantent rapidement et organisent un important commerce d’esclaves. Possession britannique depuis 1861, le Nigeria devient un protectorat en 1885.

En 1914, il intègre le domaine colonial britannique. Les revendications nationalistes commencent à se manifester après la Seconde Guerre mondiale. L’indépendance est promulguée en 1960.

En 1963, la fédération du Nigeria, qui regroupe les peuples Haoussas, Yoroubas et Ibos, approuve une constitution républicaine. Mais une série d’intrigues et de coups d’état militaires accroît l’impopularité des Ibos.

En 1967, la région Ibo déclare son indépendance et crée le Biafra. Des dictateurs se succèdent à la tête du Nigeria.

Depuis 1996, toutefois, le pouvoir militaire cède du terrain et des partis politiques d’opposition sont désormais reconnus officiellement.

En 1999, les premières élections démocratiques depuis 16 ans sont gagnées par Olusegun Obasanjo, qui est réélu lors des turbulentes élections de 2003.

En 2007 des élections une nouvelle fois agitées amènent au pouvoir le successeur désigné d'Olusegun Obasanjo , Umaru Yar'Adua.

 Le Nigeria est une République fédérale d'après la Constitution datant de mai 1999.

 

L'actuel président, à la fois chef de l'État et chef du gouvernement, est Goodluck Jonathan investi lors du décès d'Umaru Yar'Adua le 5 mai 2010. Il est membre du Parti démocratique populaire.

Ouganda

Additional information

viagra bitcoin buy