Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race,notre patrimoine

 

L’Etat major des forces armées françaises en Afrique, communique à grand renfort de publicité, avec le soutien de médias médicres, la mort de 50 djihadistes au Sahel dans le cadre de l’Opération Barkhane.

 

Voilà le type d’information  qui relève d’une parfaite manipulation  en direction des citoyens pour  assoir cette conviction , que la présence française en Afrique, est justifiée dans la lutte qu’elle conduit contre un mystérieux terrorisme….

 

…Mais il s’avère que ces « terroristes »  sont des combattants Maliens,  Burkinabés, Thadiens, Nigériens,  Mauritaniens, tous en lutte contre des dirigeants de leur pays, incompétents, corrompus, au service de l’Occident et bien entendu à la solde de l’ex-puissance colonialiste…

 

D’autre part comment peut-on expliquer que dans cette soi-disant  guerre,  50  hommes sont tués d’un coté, que dans les rangs de l’Armée française il n'est signalé aucune victime (tués ou blessés…

 

…Bizarre de bizarrre, en face nous avions  des robots et comme je l’ai affirmé dans cette rubrique, les soldats français ne sont pas au combat au Sahel...

 

...mais bel et bien pour siroter le thé avec les Touaregs du Nord du Mali  et maintenir en  Afrique une présence française bien  colonialiste et impérialiste

 

… en somme des dépenses inutiles, mais avec un «  nouveau monde » qui a donné de la vigueur à la monarchie républicaine

 

...on peut gaspiller sans compter ni contrôle, les impôts des contribuables, en vertu du « domaine réservé » de L’Etat… pourtant la guerre algérienne est loin derrière nous…

 

Mais alors si le Gouvernent français  trompe les citoyens sur la réalité de la situation au SAHEL... 

 

...en vertu de quel pouvoir il peut d’une façon unilatérale supprimer l’expression Race  dans la pratique languistique…

 

…Oui mais le  qualificatif «  NOIR », pour désigner une personne non indoeuropéenne, qui est incontestablement un signe d’infériorité raciale, fait les beaux jours  des médias et des identitaires...

 

...alors la France par cette manœuvre douteuse, cherche t’elle  à amadouer les Africains et autres afro descendants...

 

...des communautés fragiles et naïves, avalant toutes les couleuvres venanti de «  buana » personne de race indoeuropéenne...

 

...  malgré leur combat au titre de  la Réparationpour les conséquences d’une histoire humiliante imposée à nos ancêtres...

 

..mais au fait que pensent les Asiatiques, autres Latinos.. et l’ensemble de notre Humanité

 

Prochainement

 

La fête des cuisinières à la Guadeloupe

 

https://www.youtube.com/watch?v=xwmtBeWPHeE&t=281s

 

Surinam

 

 

Géographie

 
 Le Surinam  ancienne Guyane hollandaise, petit pays situé entre la Guyana et la Guyane est constituée d’une plaine côtière marécageuse, le long de la mer de la Caraïbe, dominée par le massif des Guyanes qui culmine à 1280 m au mont Juliana.

Trois grands fleuves irriguent le pays , le Courantyne, le Surinam et le Maroni. Le climat est de type équatorial, chaud et humide, capitale Paramaribo

Population 

La population du Surinam est très diversifiée. 35 % des Surinamais sont des créoles, 33 % des hindous. Il y a également 16 % de Japonais, 9 % de Bushnegroes vivant en tribus et une minorité d’Indiens, de Chinois, d’Amérindiens et d’Européens.

La religion dominante est l’hindouisme, suivie par le catholicisme et l’islam. L’indice de fécondité est de 2,2 enfants par femme. Le taux d’urbanisation dépasse 70 %. Paramaribo, la capitale, est un port actif.

Histoire 

Les Espagnols, les premiers à aborder les côtes du pays en 1498, l’intègre à leur empire colonial en 1594. Occupée par les Anglais à la fin du XVIIe siècle, la région passe dans le giron de la Hollande en 1667.

Le territoire est alors baptisé Guyane hollandaise. Une première rébellion d’esclaves éclate à partir de 1765. La Grande-Bretagne profite de ce contexte pour reprendre possession du pays à partir de 1796. En 1816, le pays repasse sous le joug de la Hollande.

En 1954, le pays se dote d’une constitution interne. C’est la voie vers l’indépendance, qui sera définitivement acquise en 1975. Mais le pays connaît une instabilité politique.

Un coup d’État amèneHendrik Chin A Sen, partisan de Fidel Castro, au pouvoir en 1980. Puis le pays passe sous le contrôle du dictateur Desi Bouterse, de 1980 à 1987 et de 1990 à 1991

Ses agissements sanguinaires font perdre au pays le bénéfice de l’aide économique des Pays-Bas. Longtemps déchiré par la guerre civile, le Surinam sort de la violence depuis la mise en place, en 1991, d’un gouvernement de coalition dirigé parRonald Venetiaan.

Mais l’arrivée au pouvoir de Jules Wijdenbosch un proche de Bouterse, en 1996, a permis de stabiliser la situation, sur fond de croissance.

Tanzanie

Additional information

viagra bitcoin buy