Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=opP4PcZ7aN4&list=RDopP4PcZ7aN4&start_radio=1

 

Aspect démographique de la Traite

 

Comment aborder ce sujet sans parler d'emblée de vanité des chiffres ou de jeu des chiffres.

Pendant longtemps, les historiens se sont interrogés sur le montant des pertes et de la ponction subie par l'Afrique à cause de la Traite des Nègres.

Certains historiens, désireux de frapper les imaginations et de dénoncer ce drame que constitue l'Esclavage ont avancé des chiffres hors de toute considération scientifique ou réaliste. D'autres au contraire, ont cherché à minimiser les pertes.

On peut donc remarquer que les historiens se divisent en deux catégories , partisans du minimum ou partisans du maximum et ceci en fonction de leur sensibilité politique ou idéologique.

D'après un expert de l'UNESCO les pertes humaines et la ponction due à la Traite s'élèvent à 200 millions de personnes.

Ce nombre important se justifie par une hypothèse sous jacente très audacieuse qui est la suivante , quelle que soit la destination finale de la Traite, une personne effective déportée a conduit à la mort de 5 personnes.

En clair, 200 millions de morts auraient engendré 40 millions de déportés durant les trois siècles qu'a duré le trafic.

Ce chiffre de 200 millions de morts a été contesté par des historiens comme Austun, Gerbeau, Miller, Daget qui ont procédé à un comptage de chaque navire négrier.

Les chiffres auxquels ils aboutissent ne concordent pas avec les 40 millions de déportés, mais ils ne sont pas moins importants.

Relevé par auteur des estimations
Auteurs Estimations
E.D. Dunbar ,1861,
13 887 500
O. Martins ,1880,
20 000 000
W.E.B. du Bois ,1915,
15 000 000
R.R. Kuczynski ,1936,
14 650 000
N. Deer ,1949,
11 970 000
P.D. Curtin ,1969,
9 566 100
J.F. Ajahi ,1978,
J.E. Inikori ,1978,
15 400 000
Lovejoy ,1983,
11 698 000
Coquery-Vidrovitch ,1985,
11 698 000
Extrait de La Traite des Nègres -Serge Daget-

Pour deux éminents historiens Nigérians, Ade Ajahi et Inikori, les chiffres de Curtin doivent être majorés de 40 %, ce qui conduit leurs estimations à 15,4 millions le nombre de déportés ayant quitté l'Afrique pour l'Amérique.

Nos calculs tenant compte des différentes estimations ci-dessus et moyennant une marge d'erreur de 5 % nous ont conduit à une fourchette de valeurs comprises entre 11 millions et 14 millions. Pour les détails du calcul, vous pouvez vous référer aux annexes.

Ces chiffres relatifs au nombre d'esclaves déportés d'Afriquevers l'Amérique nous paraissent assez proches de la réalité.

L'analyse de Coquery-Vidrovitch ,1985, le confirme assez bien puisque ses estimations sont de 11,7 millions sur la période 1450-fin XIXe siècle.

Enfin, il convient de souligner que la répartition du nombre de déportés sur les cinq siècles qu'a duré la traite ne s'est pas faite de manière identique.

Pour le XVIIIe siècle uniquement, on dénombre 6,1 millions de déportés qui se répartissent comme suit selon les pays négriers.

Anglais , 2 532 300
Portugais ,
1 796 300
Français ,
1 180 300
Hollandais ,
350 000
Américains ,
194 200
Danois ,
73 900
Autres ,
5 000

Extrait de La Traite des Nègres -Serge Daget-

En conclusion, on peut dire que tous ces chiffres participent au jeu des chiffres et qu'il serait vain de chercher à évaluer avec précision les pertes et la ponction subies par l'Afrique à cause de la Traite.

Les résistances individuelles

Additional information

viagra bitcoin buy