MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

L'Esclavage

 
Système fondé sur la propriété de l’être humain.L’Esclavage apparut sans doute avec les premières grandes civilisations du Croissant fertile, vers le IIIe millénaire avant J.-C.

L’esclavage antique

 La centralisation de la production agricole et de la gestion des semences fit naître le besoin d’une main-d’œuvre servile. Les grands travaux d’irrigation ou d’urbanisme exigeaient aussi la mobilisation d’une force de travail considérable.

Les premières traces certaines de l’esclavage sont attestées par des tablettes sumériennes, et il semble que l’Égypte pharaonique connut précocement le travail service.

 Les civilisations méditerranéennes du Ier millénaire avant J.-C. furent aussi esclavagistes. L’Esclavage, qui semble inconnu dans les poèmes homériques, se répandit en Grèce au cours du Vie siècle avant J.-C.

De nature économique lors des crises foncières , l’Esclavage pour dette ne fut aboli par Solon qu’en 594 avant J.-C. ou de nature plus spécifiquement sociale , lié alors à la domination d’un groupe restreint de soldats sur une population agricole comme ce fut le cas pour les pilotes à Sparte.

l’Esclavage classique antique, appelé esclavage cheptel , se nourrit de la guerre entre cités ou contre les Barbares. Pourtant l’Esclavage n’occupa en Grèce qu’une place marginale.

En dehors des grandes concentrations d’esclaves publics dans les carrières de marbre ou d’argent, les esclaves étaient dispersés dans les foyers familiaux comme domestiques ou travailleurs agricoles.

Avec le développement en Italie, à partir du IIe siècle avant J.-C,  des grands latifundia, l’Esclavagerural se développa à nouveau.

À plusieurs reprises, les esclaves se révoltèrent, donnant lieu aux  guerres serviles  de 135-133 et de 112-105 avant J.-C. en Sicile, puis de 73-71 avant J.-C. ,au cours de cette dernière rébellion, Spartacus, ayant pris la tête de soixante-dix mille esclaves, marcha sur Rome et résista vaillamment aux armées romaines avant d’être défait.

 La condition des esclaves de l’Antiquité fut variée dure dans les grands domaines ruraux ou les carrières, elle le fut moins dans les familles.
 L’affranchissement permit à nombre d’entre eux d’accéder à la liberté, et parfois même, sous l’empire, à la richesse et au pouvoir. Leur sort s’améliora progressivement, grâce à l’influence des philosophes , Sénèque, puis aux progrès du Christianisme

L’esclavage médiévale et moderne

Jusqu’au XVe siècle, la société médiévale a connu l’Esclavage. L’Esclavage rural se maintint du Ve au VIIIe siècle, parfois plus tard.L’Esclavage a été le fait de civilisations très différentes.

Sa limitation en Occident à partir du haut Moyen Âge résulte de l’influence croissante du christianisme : l’Église ne s’éleva que fort tard contre la servitude elle-même, mais elle n’en faisait pas moins de la libération des esclaves une œuvre pie.

L’Esclavagefut réintroduit après la découverte du Nouveau Monde. Le mouvement abolitionniste anglo-saxon, d’inspiration religieuse, et les thèses des philosophes français des Lumières, puis la prise de conscience de la supériorité économique du salariat sur la servilité conduisirent, au XIXe siècle, à la libération générale des esclaves.

Le mouvement abolitionniste

Additional information