MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Irak, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

L'Esclavage

 
Système fondé sur la propriété de l’être humain.L’Esclavage apparut sans doute avec les premières grandes civilisations du Croissant fertile, vers le IIIe millénaire avant J.-C.

L’esclavage antique

 La centralisation de la production agricole et de la gestion des semences fit naître le besoin d’une main-d’œuvre servile. Les grands travaux d’irrigation ou d’urbanisme exigeaient aussi la mobilisation d’une force de travail considérable.

Les premières traces certaines de l’esclavage sont attestées par des tablettes sumériennes, et il semble que l’Égypte pharaonique connut précocement le travail service.

 Les civilisations méditerranéennes du Ier millénaire avant J.-C. furent aussi esclavagistes. L’Esclavage, qui semble inconnu dans les poèmes homériques, se répandit en Grèce au cours du Vie siècle avant J.-C.

De nature économique lors des crises foncières , l’Esclavage pour dette ne fut aboli par Solon qu’en 594 avant J.-C. ou de nature plus spécifiquement sociale , lié alors à la domination d’un groupe restreint de soldats sur une population agricole comme ce fut le cas pour les pilotes à Sparte.

l’Esclavage classique antique, appelé esclavage cheptel , se nourrit de la guerre entre cités ou contre les Barbares. Pourtant l’Esclavage n’occupa en Grèce qu’une place marginale.

En dehors des grandes concentrations d’esclaves publics dans les carrières de marbre ou d’argent, les esclaves étaient dispersés dans les foyers familiaux comme domestiques ou travailleurs agricoles.

Avec le développement en Italie, à partir du IIe siècle avant J.-C,  des grands latifundia, l’Esclavagerural se développa à nouveau.

À plusieurs reprises, les esclaves se révoltèrent, donnant lieu aux  guerres serviles  de 135-133 et de 112-105 avant J.-C. en Sicile, puis de 73-71 avant J.-C. ,au cours de cette dernière rébellion, Spartacus, ayant pris la tête de soixante-dix mille esclaves, marcha sur Rome et résista vaillamment aux armées romaines avant d’être défait.

 La condition des esclaves de l’Antiquité fut variée dure dans les grands domaines ruraux ou les carrières, elle le fut moins dans les familles.
 L’affranchissement permit à nombre d’entre eux d’accéder à la liberté, et parfois même, sous l’empire, à la richesse et au pouvoir. Leur sort s’améliora progressivement, grâce à l’influence des philosophes , Sénèque, puis aux progrès du Christianisme

L’esclavage médiévale et moderne

Jusqu’au XVe siècle, la société médiévale a connu l’Esclavage. L’Esclavage rural se maintint du Ve au VIIIe siècle, parfois plus tard.L’Esclavage a été le fait de civilisations très différentes.

Sa limitation en Occident à partir du haut Moyen Âge résulte de l’influence croissante du christianisme : l’Église ne s’éleva que fort tard contre la servitude elle-même, mais elle n’en faisait pas moins de la libération des esclaves une œuvre pie.

L’Esclavagefut réintroduit après la découverte du Nouveau Monde. Le mouvement abolitionniste anglo-saxon, d’inspiration religieuse, et les thèses des philosophes français des Lumières, puis la prise de conscience de la supériorité économique du salariat sur la servilité conduisirent, au XIXe siècle, à la libération générale des esclaves.

Le mouvement abolitionniste

Additional information