MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Les békés
 
 
 
Le  béké désigne dans la Caraïbe un habitant créole de phénotype indo européen descendant des premiers colons  et appartenant à la classe dirigeante économique. Les békés constituent un peu moins d'un pour cent de la population locale 

 

Le terme est également employé comme adjectif. 
Étymologies supposées 
Il semble que le mot soit d'origine igbo Nigeria, langue dans laquelle il désigne un "blanc" ou un Européen.

 

La tradition locale le fait quant à elle remonter à la question ,eh bé qué .  eh bien quoi .qui témoignerait d'une expression récurrente des premiers colons. 

 

 Mais cette explication semble relever des nombreuses explications étymologiques composées ou fantaisistes qui expliquent le terme. 

 

 Dans la CaraIbe, on parle de " blanc Créole"  ou  blanc Kréyol , d'où B.K. puis Béké Une autre origine aurait été , blanc des quais , car les colons contrôlaient souvent les marchandises sur les quais du port. 

 

Par comparaison, le "blanc" Péyi qualifie un "blanc" de France né dans la Caraïbe mais sans ascendant colon, et ayant adopté les caractéristiques régionales ,notamment la langue créole. 

 

En Guadeloupe, il est inexact de nommer békés les descendants de colons. En effet, contrairement à la Martinique qui a été protégé à l'époque par les Anglais, la Guadeloupe a connu la Révolution et la Terreur. 

 

 Une très grosse proportion des grands propriétaires terriens de l'ile ayant été alors guillotiné, les descendants de colons sont issus de familles arrivées dans la Caraïbe à une époque beaucoup plus récente. Historiquement, ils sont appelés "blancs-Pays" ,qui n'ont rien à voir avec les "blancs Péyi" Martiniquais. 

 

Origines de la communauté béké 
Les peuples amérindiens qui habitaient les îles ont disparu avec l'arrivée des colons européens. Ceux-ci amenèrent sur les îles de nombreux esclaves pour la plupart d'origine africaine. 

 

Les békés descendent de différents types de colons arrivés au début de la colonisation. Une origine européenne tels que quelques nobles ,cadets, marins, soldats, commerçants, ouvriers, engagés ,blanc travaillant 3 ans sur une plantation, indigents envoyés de force dans la Caraïbe. 

 

 Pour les femmes, peu nombreuses au début de la colonisation, des orphelines et prostituées furent également envoyées dans la Caraïbe. 

 

 Certaines familles Béké descendent également d'étrangers, hollandais par exemple, de confession protestante, chassés du Brésil, qui amenèrent la culture de la canne à sucre. 

 

Situation sociale 
En Martinique, les Békés représenteraient environ 3 000 personnes pour 397 732 habitants. 

 

À propos du conflit social qui a débuté en janvier 2009 dans la Caraïbe , depuis le début des grèves en Guadeloupe, les tensions sociales entre les békés et le reste de la population dans la Caraïbe sont exacerbées. 

 

 Le mouvement LKP accuse à juste titre  les békés de détenir une grande partie des richesses tout en ne représentant qu'une très faible part de la population

Additional information