Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le" privilège blanc".

 

Comme je l’ai rappelé précédemment, la France  est championne toutes catégories du vocabulaire conduisant à des tensions touchant les minorités ethniques résidant dans ce pays

 

Il y a eu d’abord le Communautarisme, dont on attend toujours  les explications approfondies des Pouvoirs publiques portant   sur les communautés visées, et la dangérosité de se rassembler pour défendre leurs intérêts en application des règles définies par la loi du Premier juillet 1901 sur les Associations.

 

Puis a fait son apparition le Séparatisme faisant l’objet d’une loi débattue au sein des assemblées institutionnelles, qui s’adresse maladroitement au monde musulman...

 

...responsable du déficit de tranquillité, dont le Pouvoir s’arroge le droit de s’immiscer dans la fonctionnement des règles du Coran...

 

...malgré le mécontentement des fidèles de cette Religion, contrairement à la séparation de l’Etat et des Eglises dans un strict respect de la laïcité.

 

Oui mais le « nouveau monde » s’autorise un comportement anticonstitutionnel sous prétexte de « liberté d’expression » et de défense des fondamentaux de la République.

 

Mais de qui se moque t-on pour installer l’idée qu’à peine 5 à 10% d’une population est capable de renverser un régime par la force ou la voie des urnes.

 

Avant des poursuivre nous touchons le cœur du débat avec un régime bourgeois et monarchique menacé de perdre ses privilèges par quel que groupe organisé, maghrébin, africain ou afro descendant

 

Et nous voilà plongés dans un univers inconnu avec la consécration officielle du concept « privilège blanc »...

 

...rejoignant l’expression américaine de « suprématie de la race blanche » un exercice périlleux dans sa formulation...

 

...mais non dénoncé par aucun homme politique de quel que bord.

 

Alors l’Exécutif peut brandir la menace d’une violence ascendante dans la population de la France de nos jours...

 

...mais ça ne peut être que des déclarations électoralistes, car il a tout fait pour mettre la pression sur les minorités par son concept anxiogène de « privilège blanc » ...

 

...qui en tout état de cause est adressé au bénéfice de la population indo- européenne majoritaire dans ce pays.

 

Car avec le temps passe « les chiens de font pas des chats » et pour comprendre le jeu du groupe français désigné « Génération identitaire » et son fondement, revisitons l’Histoire... 

 

...nous sommes en 1791à Haïti (ex Saint Domingue) colonie française dans la Caraïbe...

 

 

...la colère des esclaves monte en puissance, la panique est installée dans le camp des colons français...

 

...la Convention met un terme à l’Esclavage en 1794  ce qui pousse tous ces possesseurs d’esclaves (Saint Domingue, Guadeloupe, Martinique) à un exode massif en direction des Etas Unis d'Amérique

 

Ils s’installent dans le sud de ce pays et seront  les fervents  soutiens, partisans engagés à côté des Confédérés...

 

...en conflit avec le Gouvernement fédéral, farouchement opposés contre l’abolition de l’Esclavage touchant les Africains.

 

Mais avec la fin de la guerre civile en 1865 et l’écrasement des confédérés par les troupes de L’Union fédérale...

 

...ces sudistes n’ont pas abandonné leur conviction de suprématie blanche ...

 

...en créant un clan dénommé KU KLUX KLAN, féroce et hyper raciste.

 

Et ramenons ce débat en France nous observons que le groupe dénommé » Génération identitaire » est ni plus ni moins que...

 

... les mutants du KU KLUX KLAN avec la même conception raciale vis-à-vis des étrangers non indo européens.

 

Ils ne sont pas nombreux certes,  mais bien organisés,très agressifs et appelés à se développer....

 

...avec l’apport de cette doctrine gouvernementale qu’est « le privilège blanc »

 

Dans ce cas, le communautarisme a un long avenir dans ce pays...

 

...car avec ces hommes dont la stratégie de l’écrevisse  conseillée par Grand -mère ...

 

...doit être remplacée par la charge du rhinocéros avec intelligence mais  sans faiblesse.

 

https://www.youtube.com/watch?v=c13q2wYZr_0

Si tous les émigrés...

 

Dans nos pays, que nous enseigne-t-on à l'école colonialiste, juste de quoi maîtriser la lecture, l'écriture, et accessoirement le calcul, afin justement de mieux servir le "maître du système".

Alors, dans leur immense majorité, nos compatriotes qui émigrent en France, pour quelque motif, n'éprouvent pas le besoin d'améliorer ces maigres acquis scolaires...

...l'essentiel pour eux étant de satisfaire les besoins primaires, légitime en soit, et de remplir à l'occasion, les boîtes à musique, durant le week-end, du moins pour les plus désœuvrés.

Quand ce phénomène est observé, on tente de comprendre l'extraordinaire déficit de solidarité qui touche nos communautés.

Evidemment, chacun y va de son explication.

Combien de fois n'ai-je pas entendu des absurdités, voire même, lire de grossières inexactitudes.

Tenez, dans la présentation de son programme d'activité, une association de l'agglomération pousse...

...la mauvaise plaisanterie de remettre en cause l'action associative des années 1970 à 1980… on y perd son latin.

Précisément, je suis issu de cette école là, j'en garde une légitime fierté, et c'est grâce à une formation sans faille sur le terrain...

..que je suis devenu en 1995, une voix autorisée sur une antenne de radio.

Les auditeurs assidus de SUN F.M le mercredi de 20 heures à 22 heures , et le samedi à 11h55, tous les 15 jours, en savent quelque chose.

A dessein, j'ai fait état des expressions, école et formation.

Connaissant bien l'Histoire de mon peuple, le contexte peu favorable, et un environnement détestable...

...je ne cesse de répéter à qui veut m'entendre que la vie associative est un combat, aux résultats toujours incertains.

De fait, et pour ma part, une association c'est d'abord et avant tout une excellente école de formation complémentaire, du moins quand on s'en donne la peine.

Dans les années 1970 ,  dès ma sortie du cycle universitaire,et du service miliaire légal...

...je m'enquiers rapidement, de la présence de communautés caribéennes dans la région peu nombreuses à l'époque...

...et je découvris, l'A.G.T.C.G… l'Association Générale des Travailleurs Caribéens et Guyanais ayant par vocation une dimension nationale.

C'était la bonne école, les anciens se souviennent au hasard des noms… que les autres me pardonnent de ne pas les avoir cités.

En particulier et votre serviteur, étions catalogués de "politiciens", j'en suis fier, ce qui me permet aujourd'hui de porter un certain regard sur les hommes et les événements de notre temps...

...qui peut mieux faire dans ma communauté spécifique, qu'il se fasse connaître et nous serons ravis à SUN F.M.

C'était la belle époque, celle de la fraternité , de la vraie convivialité, où les femmes et les hommes acceptaient la compétence et le savoir-faire des autres.

Bien sûr, il y avait des tempéraments différents, c'est normal, et humain.

Mais nous menions un combat sans merci, contre le Colonialisme, et le BUMIDOM, véritable négrier des temps modernes...

...remplacé depuis par l'A.N.T., guère différent dans la conception et dont certains feront n'importe quoi pour mendier ses maigres subventions (soirée du 12 juin 1993).

Puis-je ajouter que nos débats et conférences étaient très attendus, les cours de promotion sociale, très appréciés, bref nous étions fiers d'être des Nègres.

De nos jours, les choses auraient pû être différentes, les associations s'étant multipliées...

...malheureusement beaucoup de dirigeants n'ont pas saisi le sens et la portée de leur mission.

Ce n'est pas parce qu'on est président d'association que la lune vous est donnée, de même que le fait d'organiser du "boudin parti", ou du "punch parti", ne donne pas la dimension régionale.

Amitié, Solidarité, Caraïbe, Guyane,( ASAG) grâce à mon culot, une détermination sans faille, mes compétences propres, mon savoir-faire...

...a organisé les assises de juin 1993, et pourtant je ne lui ai pas reconnue une prétention nationale, suivant le principe qu'une hirondelle ne fait pas le printemps.

Alors, l'échec de la rencontre du 18 février dernier, appelant les associations de l'Emigration...

...à se mettre d'accord sur un minimum de consensus, est le résultat de mentalité médiocre dépourvu d'intérêt.

Le Président de SUN F.M. et excellent animateur, me disait il n'y a pas longtemps... 

- Lénce maintenant que je connais ta communauté, je te connais, tu es très en avance sur ton temps…

Merci de ce satisfécit, grâce à l'A.G.T.C.G, bien entendu..

Je ne puis me contenter de cela, et c'est pourquoi désormais, je mettrai toute la conviction et mon énergie...

...au service de l'édification du mémorial du Nègre, marquant à jamais, notre lourde créance au regard de cette Humanité là.

Léonce Lebrun

Additional information

viagra bitcoin buy