Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Costa Rica

 

 

 

Géographie

 
D'une superficie de 50900 km2, le Costa Rica est formé d'une étroite bande côtière de basses terres qui s'élargit pour laisser la place à la plaine de Guanacaste.

Au nord-ouest de cette dépression, la chaîne montagneuse du même nom est constituée de nombreux volcans, de même que la cordillère centrale et de la cordillère de Talamanca.

 Entre ces 2 massifs se trouve un plateau central où vit la moitié de la population. Les basses terres, très arborées, possèdent un climat chaud et humide. Le plateau central est plus tempéré. La capitale du Costa Rica est San José

 

Le Costa Rica est situé au centre de l'isthme d'Amérique centrale, à 8° de latitude nord et 84° de longitude ouest. Le pays est bordé à l'est par la mer de la Caraïbe, et à l'ouest par l'océan Pacifique.

 

Le Costa Rica compte 1 290 km de côtes ,212 km sur la mer de la Caraïbe et le reste sur l'océan Pacifique.

 

Le Costa Rica compte 309 km de frontière commune avec le Nicaragua, au nord, et 339 km de frontière avec le Panama au sud-est. Sa superficie est de 51 000 km2.

 

Le Costa Rica est organisé topographiquement en trois grands secteurs , une succession de cordillères ,cordillère volcanique de Guanacaste, cordillère volcanique centrale, et cordillère de Talamanca qui culmine à 3 820 m au Cerro Chirripó, d'axe nord-ouest sud-est sépare les plaines lavées de la côte caraïbe de la côte pacifique accidentée.

 

La cordillère de Guanacaste et la Cordillère centrale comptent une multitude de volcans actifs et éteints. Le Costa Rica compte 116 volcans, dont cinq sont encore en activité et placés sous surveillance.

 

Le Rincón de la Vieja ,1 916 m,avec de nombreuses mares de boue sur ses flancs, le Turrialba ,3 328 m. Les trois plus visités sont le Volcán Poás ,2 704 m, dont le cratère principal, occupé par un lac d'acide, est le plus large du monde ,1 320 m de diamètre, l'Irazú ,3 432 m, au lac d'acide vert, et l'Arenal ,1 633 m.

 

Actif depuis 1968, près duquel sont construits de nombreux hôtels et thermes. le Tenorio ,1 916 m, le Miravalles ,2 208 m, sont considérés comme endormis.

 

Avec ses panoramas dignes des Alpes, le Costa Rica est surnommé la Suisse de l'Amérique latine.

Population

La population est à 87 % européenne . On trouve ensuite des métis , 10%, et des Asiatiques , 2 % . Les Indiens, répartis dans 22 communautés, ne représentent que 1 % de la population. Celle-ci est à majorité catholique , 80 %, et protestante évangéliste , 15 %.. La population urbaine tend à augmenter , 47,6 %.

 

La population est à 85 % d'origine espagnole ou latino- américaine , un millier d'Indiens subsistent seulement dans le Sud.

 

La population indigène représente aujourd'hui moins de 29 000 personnes, soit moins de 1 % de la population.

 

Les descendants des ouvriers jamaïcains immigrants du XIXe siècle constituent une minorité anglophone représentant 3 % de la population ,96 000 personnes.

 

Un important groupe ethnique en croissance au Costa Rica est formé par des Nicaraguens qui représentent 10 % de la population. La majorité de ces immigrants du Nicaragua est constituée de réfugiées du régime Sandiniste qui existait au Nicaragua et ils œuvrent maintenant comme travailleurs manuels.

 

De nombreux immigrants allemands, polonais, italiens et juifs ont laissé une longue descendance au sein du pays, mais aujourd’hui, ce sont surtout des peuples amérindiens qui migrent vers le Costa Rica pour occuper des emplois saisonniers.


Histoire

En 1502, la région est découverte par Christophe Colomb. Une colonie espagnole est fondée en 1524. Le pays est rattaché à la Capitainerie du Guatemala en 1569.

En 1821, le Costa Rica accède à l'indépendance et participe aux tentatives d'unification de l'Amérique Centrale.

 Ainsi, de 1824 à 1838, il est l'une des 5 républiques des Provinces-Unies d'Amérique centrale. En 1953, José Figueres est élu président. Il révise les concessions des compagnies étrangères et permet le développement d'un Etat-providence.

Le Costa Rica est ensuite gouverné par les conservateurs puis les néo-libéraux. En 1970, José Figueres reconquiert le pouvoir et établit des relations diplomatiques avec le bloc communiste.

 Des accords de bon voisinage sont signés en 1987 entre les 5 Etats de l'isthme. Reconnu comme le principal meneur de ces accords, le président Oscar Arias reçoit le prix Nobel de la paix en 1987.

Le Costa Rica est l'un des pays les plus démocratiques d'Amérique centrale. Le chef de l'Etat actuel est Miguel Angel Rodriguez

Equateur

Additional information

viagra bitcoin buy