Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Costa Rica

 

 

 

Géographie

 
D'une superficie de 50900 km2, le Costa Rica est formé d'une étroite bande côtière de basses terres qui s'élargit pour laisser la place à la plaine de Guanacaste.

Au nord-ouest de cette dépression, la chaîne montagneuse du même nom est constituée de nombreux volcans, de même que la cordillère centrale et de la cordillère de Talamanca.

 Entre ces 2 massifs se trouve un plateau central où vit la moitié de la population. Les basses terres, très arborées, possèdent un climat chaud et humide. Le plateau central est plus tempéré. La capitale du Costa Rica est San José

 

Le Costa Rica est situé au centre de l'isthme d'Amérique centrale, à 8° de latitude nord et 84° de longitude ouest. Le pays est bordé à l'est par la mer de la Caraïbe, et à l'ouest par l'océan Pacifique.

 

Le Costa Rica compte 1 290 km de côtes ,212 km sur la mer de la Caraïbe et le reste sur l'océan Pacifique.

 

Le Costa Rica compte 309 km de frontière commune avec le Nicaragua, au nord, et 339 km de frontière avec le Panama au sud-est. Sa superficie est de 51 000 km2.

 

Le Costa Rica est organisé topographiquement en trois grands secteurs , une succession de cordillères ,cordillère volcanique de Guanacaste, cordillère volcanique centrale, et cordillère de Talamanca qui culmine à 3 820 m au Cerro Chirripó, d'axe nord-ouest sud-est sépare les plaines lavées de la côte caraïbe de la côte pacifique accidentée.

 

La cordillère de Guanacaste et la Cordillère centrale comptent une multitude de volcans actifs et éteints. Le Costa Rica compte 116 volcans, dont cinq sont encore en activité et placés sous surveillance.

 

Le Rincón de la Vieja ,1 916 m,avec de nombreuses mares de boue sur ses flancs, le Turrialba ,3 328 m. Les trois plus visités sont le Volcán Poás ,2 704 m, dont le cratère principal, occupé par un lac d'acide, est le plus large du monde ,1 320 m de diamètre, l'Irazú ,3 432 m, au lac d'acide vert, et l'Arenal ,1 633 m.

 

Actif depuis 1968, près duquel sont construits de nombreux hôtels et thermes. le Tenorio ,1 916 m, le Miravalles ,2 208 m, sont considérés comme endormis.

 

Avec ses panoramas dignes des Alpes, le Costa Rica est surnommé la Suisse de l'Amérique latine.

Population

La population est à 87 % européenne . On trouve ensuite des métis , 10%, et des Asiatiques , 2 % . Les Indiens, répartis dans 22 communautés, ne représentent que 1 % de la population. Celle-ci est à majorité catholique , 80 %, et protestante évangéliste , 15 %.. La population urbaine tend à augmenter , 47,6 %.

 

La population est à 85 % d'origine espagnole ou latino- américaine , un millier d'Indiens subsistent seulement dans le Sud.

 

La population indigène représente aujourd'hui moins de 29 000 personnes, soit moins de 1 % de la population.

 

Les descendants des ouvriers jamaïcains immigrants du XIXe siècle constituent une minorité anglophone représentant 3 % de la population ,96 000 personnes.

 

Un important groupe ethnique en croissance au Costa Rica est formé par des Nicaraguens qui représentent 10 % de la population. La majorité de ces immigrants du Nicaragua est constituée de réfugiées du régime Sandiniste qui existait au Nicaragua et ils œuvrent maintenant comme travailleurs manuels.

 

De nombreux immigrants allemands, polonais, italiens et juifs ont laissé une longue descendance au sein du pays, mais aujourd’hui, ce sont surtout des peuples amérindiens qui migrent vers le Costa Rica pour occuper des emplois saisonniers.


Histoire

En 1502, la région est découverte par Christophe Colomb. Une colonie espagnole est fondée en 1524. Le pays est rattaché à la Capitainerie du Guatemala en 1569.

En 1821, le Costa Rica accède à l'indépendance et participe aux tentatives d'unification de l'Amérique Centrale.

 Ainsi, de 1824 à 1838, il est l'une des 5 républiques des Provinces-Unies d'Amérique centrale. En 1953, José Figueres est élu président. Il révise les concessions des compagnies étrangères et permet le développement d'un Etat-providence.

Le Costa Rica est ensuite gouverné par les conservateurs puis les néo-libéraux. En 1970, José Figueres reconquiert le pouvoir et établit des relations diplomatiques avec le bloc communiste.

 Des accords de bon voisinage sont signés en 1987 entre les 5 Etats de l'isthme. Reconnu comme le principal meneur de ces accords, le président Oscar Arias reçoit le prix Nobel de la paix en 1987.

Le Costa Rica est l'un des pays les plus démocratiques d'Amérique centrale. Le chef de l'Etat actuel est Miguel Angel Rodriguez

Equateur

Additional information

viagra bitcoin buy