Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race( suite)

 

Ce grand défi est de comparer sur la toile le sort réservé en France  à deux sœurs jumelles, Race etReligion...dont l’une, La Race a été placée au banc des accusés comme responsable des « coup de sang raciaux «  périodiques que connait ce pays depuis quelques années

 

Oui mais s’agissant de la mouvance musulmane, on ne peut exclure la politique française  partisane, au Moyen orient, les coups bas de l’Etat hébreu au regard de la Palestine en devenir, la destruction de la Libye en 2011 dont la France était en pôle position, une ingérence manifeste depuis 2012 en Syrie dont on voit mal la fin de ce conflit.

 

Bref, dans toute manifestation violente au sein de  la Société il  faut  établir les causes consécutives à une diplomatie de la petite semaine  et dénoncer avec force les vrais responsables.

 

Cela  dit pourquoi la problématique raciale a pris une telle proportion en France alors qu’en Europe les pays à démocratie comparable bénéficient d’une paix sociale apaisée.

 

Et nous sommes en ce jour historique du 7 Janvier 2015 …

 

…un attentat est un acte de guerre à carctère politique, conduit par des militants cultivés, motivés.

 

… l’opération est préparée longtemps à l’avance, et au jour convenu les choses se passent sans bavure, et les hommes  disparaissent ne laissant aucune trace de leur mission.

 

Or en ce 7 Janvier avec l’attaque de l’imprimerie « Charly Bebdo » nous avons eu affaire à une petite bande de  dégénénés, choisis au hasard  pour un mauvais coup, sans doute drogués, qui restent dans les parages proches, pour être « logés » rapidement et tués par les forces de police…

 

….qu’un jour l’Histoire nous révelera les commanditaires.

 

 Car ces hommes n’avaiet pas le profil de soldat, d’homme de guerre, mais manipulés pour tuer.

 

Et du reste les politiciens au Pouvoir sont tombés dans le piège par naïveté ou imcompétence pour hurler au Monde entier que « la France était victime d’un   odieux attentat »…

 

…invitant tous « les grands de la Planète »  à une marche à Paris le 11 Janvier 2015, pour la défense de la «  liberté d’expression »,un abus  de la vision des réalités, car seuls quelques rares médias non affidés usesnt avec parcimonie de ce privilège.

 

Par contre l’ancien Président améridain a décliné cette invitation ne voulant sans doute pa s’acssocier à cette  mascarde.

 

Mais des dirigeants africains étaient bien présents en nombre une bonne quinzaine en tête du cortège, venus remercier «  buana » l’impérialiste de l'Occident pour son soutien à ces 3èmes mandats, ou à la modification permanente de leur constitution à des fins  de mauvaises gouvernance. ces crétins de négrillons…

 

…ah la bonne affaire qui politiquement ine finé , na pas payé.

 

Mais les premières personnes visées par ces évènements tragiques furent les communautés musulmanes, affublées de tous les péchés d’Israel.

 

En fait ce n’est pas le seul but recherché par ces despérados, car le mode opératoire par la suite, des citoyens agressés mortellement tout à fait anonymes, indique sans doute que certains veulent installer dans la pays un climat de peur et de terreur pour renversr les institutions de la République.

 

Sur cette dernière hypothèse on peut avancer que ces ennemis invisibles ont gagné, face à un peuple déjà plongé dans la peur qui a accepté sans résistance une décision illégales, autoritaire d'un long confinement sanitaire …

 

… et en sas d’une guerre civile ou un coup d’Etat  militaire je ne pense pas que les citoyens seraient traversés par un sentiment de révolte face à l’adversité …

 

…l’avenir nous le dira…

 

 

Et voila q’un groupe  du nom « des identitaires », jette le masque en faisant état de concepts, « racisme anti blanc  anti francais » et « privilège blanc »inconnus jusqu’alors dans les échanges de la société civile.

 

La suite prochainement

 

 Déja 10 ans Patrick est parti vers d'autres cieux...

https://www.youtube.com/watch?v=abw9sBMFBdM&list=RDabw9sBMFBdM&start_radio=1

 

Le Brésil

 

 

 

Géographie

 

Géographie du Brésil Continent Amérique Région Amérique du Sud Coordonnées 10° 00' S, 55° 00' W Superficie 5e rang mondial

 

8 514 877 km2

 

Terres , 99,3 %

 

Eau , 0,7 %

 

Côtes 7 491 km Frontières Total 16 885 km , Argentine 1 261 km, Bolivie 3 423 km, Colombie 1 644 km, Guyane 730 km, Guyana 1 606 km.

Paraguay 1 365 km, Pérou 2 995 km, Suriname 593 km, Uruguay 1 068 km, Venezuela 2 200 km.

Altitude maximale Pico da Neblina ,2 994 m, Altitude minimale Océan Atlantique ,0 m, Plus long cours d’eau Amazone Plus importante étendue d’eau.

 

Le Brésil est un pays d'Amérique du Sud. Cinquième pays du monde par sa superficie, il est bordé à l'est par l'océan Atlantique et s'étend vers l'intérieur du continent le long des bassins hydrographiques des fleuves Amazone et Paraná.

 

Son territoire peut schématiquement se diviser en deux principales zones ,la moitié nord- ouest du pays se constitue du bassin de l'Amazone, couverte par la forêt équatoriale tandis que le sud-est est une région de plateaux et de montagnes, couverte de savanes et de forêts.

 

Cette division rapide ne doit cependant pas masquer la diversité des biomes du territoire brésilien qui vont des forêts tropicales humides du bassin amazonien aux prairies inondées du Pantanal et des savanes semi-arides du Sertão aux mangroves du littoral.

 

Le climat est tropical sur la majorité du pays, chaud et humide. Les saisons, inversées par rapport à l'hémisphère nord ,hiver en juin, juillet et août, sont peu marquées sur la majorité du territoire.

 

En hiver les températures descendent rarement en dessous de 10 °C alors qu'elles montent fréquemment à plus de 40 °C en été. Seules les montagnes du sud du pays peuvent connaître exceptionnellement des températures négatives.

Population

Le Brésil est le pays de la diversité. Plus de 50 % de la population est d’origine européenne, les métis et les mulâtres représentant près de 40 % de la population.
 Les afro-brésiliens constituent une minorité. La population indienne est en très nette diminution.
La religion catholique domine, mais 10 % de la population appartient à diverses sectes. La croissance de la population brésilienne est aujourd’hui de 1,4 % par an. L’indice de fécondité est de 2,4 enfants par femme. La répartition de la population est très inégale.

A des régions où les densités sont très basses, comme dans l’Amazonie ou le Mato Grosso, s’opposent des zones très densément peuplées. 80 % de la population vit dans les villes, lesquelles connaissent des densités très élevées.

 Sao Paulo est une des plus grandes agglomérations du monde et accueille 50 % de la capacité industrielle brésilienne.

L’ancienne capitale, Rio de Janeiro, est toujours le centre culturel du pays et une importante cité portuaire et industrielle.

 Belo Horizonte est une ville minière et industrielle. Salvador de Bahia est la plus grande ville du nord-est. La capitale du pays, Brasilia est un important centre administratif et politique.

Histoire

Les Portugais abordent les côtes du pays en 1500 et le baptisent  Terre de la Sainte Croix . En 1750, le traité de Madrid fixe les frontières entre les empires portugais et espagnols.

Mais les velléités indépendantistes ne tardent pas à voir le jour, devenant de plus en plus importantes à la fin du XVIIIe siècle. Fuyant les guerres de conquêtes napoléoniennes en Europe, la cour portugaise trouve refuge au Brésil.

Dom Joao IV , Jean IV,  se fait alors proclamer roi du Portugal et du Brésil. Il rentre au Portugal en 1821, laissant le pouvoir à son fils Dom Pedro, qui mène le pays à l’indépendance, proclamée en 1822.

Dom Pedro devient le premier empereur du Brésil, sous le nom de Pedro 1er. Confronté à une insurrection militaire en 1889, Pedro 1er est contraint d’abdiquer.

C’est la fin de l’empire, la naissance de la première république brésilienne. Le pouvoir central est confié à un président, mais les différentes provinces sont représentées par un gouverneur élu au Congrès. Le pays connaît alors une période de grande instabilité politique.

Une douzaine de présidents se succèdent au pouvoir jusqu’en 1930. Dominé par des militaires à partir de 1964, le Brésil connaît une dure période de répression. Fernando Cardosoest élu président en 1994.

 Cet ancien ministre des finances mène une politique anti- inflationniste qui porte ses fruits. Cardosoa d’ailleurs été réélu en 1998.

L’économie brésilienne redresse le nez. La république fédérative du Brésil est une démocratie présidentielle. Elle est divisée en 26 Etats.

Les élections municipales de 2000 sont marquées par les bons résultats du Parti des travailleurs ,PT, qui remporte la mairie de São Paulo.

 Lula est élu, le 27 octobre 2002, aux élections présidentielles. Pour la première fois, un président de la République de gauche est élu au Brésil. Il entre en fonctions le 1er janvier 2003.

Le Brésil est une république fédérative présidentielle, composée de vingt-six États et d'un district fédéral. Sa Constitution a été adoptée le 5 octobre 1988.

 

Le président est élu pour un mandat de quatre ans, et peut être réélu une fois. La présidente actuelle est Dilma Rousseff née le 14 décembre 1947, officiellement investie le 1er janvier 2011. Il s'agit de l'ancienne chef de cabinet du président Lula, auquel elle a succédé.

 

Le droit de vote est obligatoire pour les citoyens alphabétisés âgés de 18 à 70 ans , il est facultatif pour les analphabètes et ceux âgés de 16 à 18 ans ainsi que pour les plus de 70 ans.

 

La très grande majorité des Amérindiens ont le statut de mineur protégé et, à ce titre, ne bénéficient pas des droits civiques.

 

Le pouvoir législatif est exercé par la Chambre des députés, composée de 513 sièges, et le Sénat qui compte 81 membres.

 

Les Églises exercent une forte influence dans la politique brésilienne. Elles interviennent dans le débats des campagnes électorales.

 

Plusieurs partis politiques ont un nom qui évoque une religion ,Partido Social Cristão, Partido Social Democrata Cristão ou encore Partido Trabalhista Cristão. Au Parlement brésilien, le groupe évangélique est composé de 63 députés ,sur 513, et 3 sénateurs ,sur 81.

Argentine 

Additional information

viagra bitcoin buy