MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste du républicain à l’islamiste radicalisé du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien méprisant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, depuis le début du XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernrmrnts successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789…

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute…

De la route du rhum... au chemin de la honte...

 

Il y a quelques semaines, la télévision rendait compte, à partir de la ville de Saint Malo, du départ de la fameuse compétition maritime, dénommée -La route du rhum-

A la tribune officielle, avaient pris place , le premier ministre en exercice, son ministre des sports, et, vous n'allez pas me croire, Madame le ministre, chargée des droits de l'homme, et de l'action humanitaire.

A quel titre notre compatriote était-elle invitée, du moins nous savons que la route du rhum aboutit à Pointe à Pitre Guadeloupe et que par ailleurs, Madame L.M.C.en est l'actuelle Présidente du Conseil Régional de ce territoire.

Mais en fait, ceci n'explique pas cela, car les observateurs ont assisté à un spectacle des plus lamentable, pour notre dignité de nègre, et de caribéen. 

Tandis que la télévision, les journalistes se pressaient autour des personnalités, pour recueillir leurs impressions de l'événement du jour, Madame M.C. fut tenue délibérément à l'écart des médias, on eut crû même, que sa place était usurpée, bref, elle était juste présente pour la parade.

Mais qui peut prétendre le contraire, les évidences en la matière sont là, il suffit de les évoquer.

Un ministre, homme ou femme, du gouvernement d'un état démocratique, est un personnage politique qui donne de la voix et fait savoir, haut et fort, son sentiment et son action.

Dans le domaine qui nous concerne, et plus que tout autre, le portefeuille de ministre chargé de l'Action Humanitaire et des Droits de l'Homme, est un domaine ô combien sensible, où le titulaire placé aux avant poste, doit faire preuve de dynamisme et d'imagination, sans tomber dans la démagogie.

Que l'on se rappelle à ce sujet, le combat et la détermination de Monsieur B.K, -ministre en plein exercice- et disposant donc d'un bubget automone, indépendant du Quai d'Orsay, siège à Paris de la diplômatie française le prédécesseur de Madame M.C à ce ministère, initiateur du concept de -droit d'ingérence-et ex-haut représentant pour l'ONU au Kossovo(ex- Yougoslavie

Pourtant, ceux qui connaissent l'intéressée, savent qu'elle est capable, n'est-elle pas l'une des meilleures politiques de la Caraïbe, chère à nos cœurs.

Mais voilà, Madame M.C. choisie non pas pour ses capacités réelles, mais au regard de son aptitude -supposée- ou -fabriquée- à se taire en certaines circonstances, n'étant que - ministre déléguée- tout en donnant l'illusion de l'intégration - aux zozos - de toute part, nous laisse un goût amer, dans la perspective de nos peuples, à assumer pleinement leur destin, sans tutelle étrangère.

C'est un sujet au titre duquel, j'aurai certainement l'occasion d'y revenir, à l'occasion de nos tribunes politiques sur SUNFM

Oui, chers auditeurs, -la route du rhum peut conduire au chemin de la honte-

Léonce Lebrun

Additional information