MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste du républicain à l’islamiste radicalisé du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien méprisant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, depuis le début du XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernrmrnts successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789…

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute…

Sans-papiers

 

C'est devenu un slogan habituel et dérisoire, sans intérêt médiatique mais qu'on y prenne garde ...

Les hommes naissent sans papier...

Les hommes meurent sans papier ...

Depuis des milliards d’années imperturbables, la Terre, notre planète, poursuit sa route infernale.

Il est fortement probable qu'il lui reste encore autant de distance à parcourir, avant qu'un destin divin décide d'y mettre un terme.

Alors pourquoi ce tohu-bohu... 

Après deux mois d'absence sur ces antennes, dans le cadre de cette rubrique, je vous retrouve avec intérêt, ce qui me permettra de traiter avec sérieux et la hauteur nécessaire, les affaires au titre desquelles j'aurai à vous entretenir au cours des mois à venir.

La France pays des droits de l'homme, assume avec difficulté la marche du temps.

Elle a du mal à accepter son passé, à bien des égards, peu glorieux. Alors comment voulez-vous qu'elle digère un présent si lourd pour ses propres ressortissants ...

Mais diable, pourquoi avoir eu ce besoin irrésistible de laisser ses frontières pour s'adonner au pillage du sol africain, des espaces de l'Asie et duMagrheb, des terres d'Océanie de l'Amérique et de laCaraïbe

S'adonner encore à l'humiliation de trop de peuples qui auront les pires difficultés pour s'en sortir, dans un Monde dominé par une technologie de plus en plus impénétrable mais au combien indispensable.

Oui la France et les français ne se souviennent plus ...

La France et les français ne veulent plus s'en souvenir ...

La France et les français ne se souviendront plus...

Ils ne se souviennent pas, que durant ce siècle la planète a été ébranlée par deux conflits meurtriers dont la France directement impliquée.

La France a dû son salut grâce notamment à la participation volontaire ou forcée, de troupes dites coloniales, acheminées en Europe pour sauver dit-on -la mère patrie- en péril… dérision… une escroquerie intellectuelle.

Ces hommes enrôlés pour la mort, venus de Caraïbe, d'Amérique et d'Afrique -sans papier- qui serait étonné, ont constitué pour l'Histoire et l'éternité, cesbataillonsde misère.

Bref, le colonisé au service de l'indo européen.

Ce sang coulé, sans raison évidente, méritait bien une messe.

Leurs descendants n'ont pas droit au devoir du souvenir, sans papier, ils récoltent l'humiliation.

Ils ne veulent plus s'en souvenir ...

Nous sommes en 1947, la deuxième guerre mondiale vient de rendre son verdict, l'Allemagne nazie est certes vaincue, mais la France entre autre, est réduite à un champ de ruine, voici donc venu le temps de la reconstruction ...

Pour faire échec au communisme montant, les dollars U-S du plan Marschall sont les bien venus, mais ce pays manque de bras et surtout de courageux...

Alors la main d'œuvre tout azimut est la bienvenue y compris ces -sans papiers- accourus des profondeurs du continent africain en particulier.

La reconstruction est terminée, la France est remise sur le bon rail économique, bien évidemment après le sang versé pour une cause inconnue, ce fut la force de travail distribuée pour un salaire de misère. 

De tout cela ils ne se souviennent plus ...

Et ils ne se souviennent plus, car voici venu le temps du quota et des lois, les supposés - sans papiers-sont montrés du doigt...

A la diaspora tout entière, caribéenne, africaine d'en tirer toutes les causes, car l'affaire des -sans papiers- n'est pas basée sur une seule situation économique, mais un fait de société, ayant pour support, une hypothèse de race...

Léonce Lebrun

Additional information