MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

A chaque peuple, selon son Histoire

 

Dans les jours et semaines à venir, les citoyens de ce pays seront confrontés à une série d'événements qui revêtiront plus ou moins d'importance pour les uns et les autres, à chacun suivant sa doctrine, sa culture et sa propre conception des choses, humaniste impénitent, nationaliste modéré ou exalté…

Ce sera d'abord le 6 juin 1994, 50è anniversaire du débarquement des forces alliées en Normandie.

En effet, le régime de l'Allemagne du III ème Reich ayant laissé sur son passage, misère, humiliation, massacres en tout genre, il a fallu prendre conscience qu'un tel système pourrait durer plus de 1000 ans, si rien n'était fait au niveau des nations encore libres et dites civilisées, pour s'en débarrasser.

Il ne s'agit pas à ce propos de maintenir vivace le souvenir d'une guerre, mais de rappeler aux générations actuelles, ce qui s'est passé, afin, et pour l'essentiel, que de tels actes de barbarie ne se reproduisent plus, ni demain, ni à jamais, pas toujours évident… Algérie, Irlande du Nord, Afrique du Sud, Bosnie…etc...

Ensuite le 18, marquera le souvenir de Londres en 1940, pélérinage à Collombey- les- deux Eglises, dépôt de gerbes aux monuments aux morts, avec toujours comme en toile de fond, de maintenir éveillé, le souvenir de ceux qui sont morts pour que la Liberté ait un sens, ici ou ailleurs, plus qu'hier, et bien moins que demain.

Entre temps, les peuples des 12 pays formant la Communauté Economique Européenne, auront rendez-vous avec les urnes pour renouveler au terme de leur mandat de cinq ans, les députés siégeant au parlement européen de Strasbourg, l'une des institutions communes, ceçi depuis 1979.

A tous ces événements, nous Guyanais, Caraïbéens et Réunionnais, sommes conviés d'une façon active, mais néanmoins insignifiante.

En ce qui concerne les célébrations du 6 et 18 juin, pour le principe, il est tout à fait normal et noble qu'on se souvienne, on l'a suffisamment proclamé sur cette antenne ,qu'un peuple qui n'a pas d'Histoire, ne peut souscrire pour un avenir…

Il est généralement admis qu'une nation se forge un destin à travers le vécu de ces évènements historiques, luttes ouvrières, conquêtes sociales confrontations militaires…etc

Mais alors, il est difficilement admissible que la France n'assume pas les heures sombres de l'Histoire de notre Humanité.

C'est peut-être parce que cela s'est passé loin de ses frontières, et n'a pas touché ses enfants, alors c'est l'affaire des autres, c'est leur Histoire.

Comment concevoir, qu'aucun manuel scolaire, ici ou ailleurs, ne fait état, ni de près, ni de loin, de l'Histoire de ces millions de femmes et d'hommes qui ont été arrachés à leur racine, au nom d'une prétendue civilisation venue d'ailleurs.

Nous ne nous passerons jamais de conscience et de mémoire, tant qu'il y aura...

Quant à faire participer des peuples, à un scrutin (12 juin) qui ne peut que renforcer le trouble collectif, tant cet événement est éloigné de leur préoccupation, nous disons que c'est de l'escroquerie intellectuelle.

En attendant, comme jadis à Budapest, l'ordre règne à Cayenne, à Fort de France, à Saint Denis de la Réunion, à Basse Terre, et c'est l'essentiel pour le Système.

En vérité, à chacun son Histoire.

Léonce Lebrun

Additional information