Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

République Démocratique du Congo

 

 

Géographie

 
 
Avec ses 2 334 885 km², La République démocrtatiue du Congo est le 3e pays d’Afrique par sa superficie. Il s’étend sur le bassin du fleuve Congo et débouche sur l’Atlantique par un étroit couloir barré de chutes.

Le bassin du Congo est constitué de collines, de plateaux et de plaines alluviales parsemées de marais et de lacs.

Il s’adosse, à l’Est, aux hautes terres de l’Afrique orientale 5110 m au mont Ruwenzori, que fracturent les grands rifts occupés par les lacs Tanganyika, Kivu et Mobutu.

La forêt dense occupe la région de la basse Cuvette, une partie des reliefs de l’Est et de la zone des plateaux. Le reste du pays est le domaine de la savane. Le climat est équatorial.

La République démocratique du Congo s'étend de l'océan Atlantique au plateau de l'Est et correspond à la majeure partie du bassin du fleuve Congo, véritable colonne vertébrale du pays.

 

Grand comme quatre fois la France, quatre-vingt fois la Belgique, une fois et demie plus grand que le Québec ,Canada, ou encore grand comme la partie des États-Unis située à l'est du Mississippi, c'est le 11e État du monde par sa taille avec ses 2 345 409 km2.

 

Le fleuve Congo donne au pays son seul accès à l'océan Atlantique dans la ville portuaire de Banana ,dans un étroit corridor sur la rive gauche du fleuve.

 

Traversant le territoire de l'Angola, qui dispose de la rive gauche, et dont il crée une petite exclave sur la côte atlantique entre le nord du fleuve et la frontière de l'enclave angolaise du Cabinda.

 

En raison de sa grande superficie, de sa localisation au centre de l'Afrique, de ses énormes richesses naturelles et de son importante population, la République démocratique du Congo est l'un des  géants  de l'Afrique

 

Elle est traversée par l'équateur et comprend trois climats : le climat équatorial, le climat tropical et le climat de montagne.

 

Par sa longueur de 4 700 km, son débit de 7 500 à 21 000 m3 par seconde, et l'étendue de son bassin de 3 700 000 km2, le Congo est le deuxième fleuve du monde après l'Amazone. Il prend sa source à Lwalaba, sur le haut plateau du Katanga, et se jette dans l'Atlantique.

 

Il reçois ses deux principaux affluents, l'Oubangui, réunion de l'Uele et du Mbomou, et le Kasaï, grossi par le Kwango, avant d'atteindre le Malebo pool sur les rives duquel Kinshasa et Brazzaville se font face.

 

De nombreux autres cours d'eau irriguent l'intégralité du territoire , la Lubundi, la Lufira, la Lomam, la Mongala, la Lulonga, l'Ikelemba, ainsi que le Sankuru, la Lukénié, le Kwango.

Les principaux lacs de la RDC sont généralement répartis en trois groupes /

Les lacs de plateaux , Moero, Tshangalele et Delcommune

Les lacs résiduels ,Tumba, Mai-Ndombe

Les lacs de montagnes ,anganyika, Kivu et Albert

 

Le centre de la RDC est constitué d'une vaste cuvette alluviale couvrant environ un tiers du territoire et dont l'altitude s'étage entre 300 et 500 mètres. Sa végétation se compose de forêts équatoriales et de marais.

 

Le bassin du fleuve Congo comporte un réseau hydrographique dense et de larges plaines inondables. Une pente régulière mène, au nord et à l'est.

 

Aux plateaux parsemés des vallées profondes de l'Oubangui, de l'Uele, de la Lukénié et du Lasaï ,et à l'ouest, aux plateaux des Batéké et de Lunda ,1 200 m.

 

À la frontière orientale, les grands rifts occupés par les lacs Tanganyika, Kivu, Édouard et Albert sont dominés par des môles granitiques ,Rwenzori, 5 119 m, et des formations volcaniques ,chaine des Virunga, parmi lesquelles le volcan actif Nyiragongo ,3 470 m

 

Au sud-est s'étendent de hauts plateaux parsemés d'inselbergs ,plateau du Katanga, des massifs aux sommets aplanis ,monts Mitumba, et des fossés d'effondrement ,lac Upemba.

 

À l'ouest, une étroite bande sablonneuse et parfois marécageuse offre un accès à l'atlantique

 

La deuxième guerre du Congo a fait des combats et des expulsions, qui ont eu des conséquences sur la nature. Une grande partie du pays est constituée de forêt tropicale.

 

Des zones de conservation comprennent 11 % de l'aire du pays ,2014.Cependant, l'extraction de cuivre, de cobalt et de diamants menace la forêt. La forêt humide est menacée par des projets d'hydroélectricité.

 

La RD du Congo possède une importante diversité floristique et faunique. On y trouve de nombreuses espèces de mammifères dont des espèces au territoire restreint .

 

Telles que le Gorille de montagne, le Gorille de plaine, le Bonobo ou chimpanzé nain, l'Okapi, le Rhinocéros blanc du Nord, le Paon congolais.

 

Le pays compte également des nombreuses espèces d'oiseaux, de batraciens et de reptiles.

 

La faune ichtyologique est représentée par une quarantaine de familles de poissons regroupant environ  1000 espèces, dont environ 80 % vivent dans le système fluvial et le reste dans les lacs de l'Est

 

Population

La population compte plus de 500 groupes différents. Viennent en tête par le nombre les Loubas, les Kongos, les Mongos et les Rwandas.

Les catholiques sont les plus nombreux , 48,4 %, devant les protestants , 29 %, les fidèles des Eglises indépendantes , 17,1 %, les adeptes des religions traditionnelles , 3,4 % et les musulmans , 1,4 %.

On parle plus de 250 langues, dont le français qui fait office de langue officielle. 90 % des langues sont d’origine bantoue.

Parmi ces dernières, 4 ont le statut de langue nationale ,  le swahili à l’Est, le lingala dans le Haut-Zaïre et la région de Kinshasa, le Kitongo dans le Bas-Zaïre et le cilula au Kasaï et au Shaba.

La population urbaine représente environ 30 % du total de la population. Les grandes villes sont Kinshasa  la capitale, Lubumbashi, Kinsangani et Kananga.

Relativement à sa taille, la République démocratique du Congo est peu peuplée , la densité de population est comparable à la moyenne africaine.

 

La population se concentre sur les plateaux, dans la savane près des fleuves et des lacs , le nord et le centre du pays, domaine de la jungle, sont quasiment vides.

 

L'exode rural a gonflé les villes. Les plus grandes agglomérations sont Kinshasa, Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Kananga, Kisangani, Bukavu.

 

La traite esclavagiste des Portugais à l’ouest et celle des Arabo-Swahilis à l'est a considérablement vidé le territoire.

 

Le régime de Léopold II a conduit à des massacres de grande ampleur et a encore plus diminué la population.

 

Ce n'est qu'avec la crise de 1929 et la fin de la Seconde Guerre mondiale que la population commence à augmenter rapidement.

 

La population est caractérisée par sa grande jeunesse, 60 % des habitants ont moins de 20 ans.

 

Durant la guerre interafricaine ,1997-2005,, 3,9 millions de Congolais sont décédés majoritairement de maladies infectieuses dues à la malnutrition et à l'exode. C'est le conflit le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale

 

Environ 40 000 enfants travaillent sans protection et dans des conditions extrêmes de pénibilité dans le secteur informel des mines de cuivre et cobalt qui s'est anarchiquement développé depuis les années 1990.

 

Au profit de revendeurs et de compagnies privées , Chemaf, Somika, Rubamin, Volcano et notamment le Groupe Bazano via un comptoir appartenant à un Libanais pour faire traiter ses produits dans les usines Bazano de Likasi.

 

Sans respect du code minier ou du droit international du travail

 

Après les nombreuses guerres en son sein et chez ses voisins, la République démocratique du Congo abritait environ 177 500 réfugiés et demandeurs d'asile à la fin de 2007. Ceux-ci provenaient de l'Angola, du Rwanda, du Burundi, de l'Ouganda et du Soudan

 

De manière générale, les indicateurs sociaux ont des niveaux préoccupants : le taux de mortalité infantile est passé de 12,4 % en 1990 à 11,2 % en 2011.

 

Le taux de mortalité maternelle de 800 décès pour 100 000 naissances vivantes en 1990 à 2 000 décès pour 100 000 naissances actuellement, l’espérance de vie est passée de 45,7 ans en 2000 à 48,7 ans 2013 contre une moyenne africaine de 55 ans.

 

L’accès aux services de santé de base est inférieur à 26 pour cent, près des 3/4 de la population vit en dessous du seuil de pauvreté multidimensionnel Le paludisme fait des ravages en RDC.

 

De plus, des maladies autrefois éradiquées comme la trypanosomiase, la lèpre et la peste ont resurgi, et la pandémie du VIH/sida touche 3% de la population entre 15 et 49 ans.

 

Le chiffre pourrait s’élever à 20-22 pour cent dans les provinces orientales où il y a encore quelques troubles. Selon les dernières estimations, environ 750 000 enfants ont perdu au moins un de leurs parents en raison de la maladie

 

Les guerres répétitives et incessantes, usant du viol comme arme de découragement des camps adverses, a causé d'énormes dégâts sur la population civile.

 

Pratiqués par tous les groupes armés, hutus, maï-maïs, rwandais, congolais et M23, depuis des dizaines d'années et sur toutes les tranches d'âge ,des bébés de 18 mois ont été décomptés parmi les victimes, ce phénomène cause d'importants problèmes sanitaires, et a touché au moins 500 000 victimes depuis 1996

 

En avril 2010, Margot Wallström, l'envoyée spéciale de l’ONU pour les violences faites aux femmes et aux enfants dans les conflits, qualifie le pays de  capitale mondiale du viol .

 

Histoire

Les Belges pénètrent dans la région au début du XIXe siècle. En 1885, le pays devient autonome sous le nom d’Etat indépendant du Congo. En 1960, le Congo belge obtient son indépendance, sous la présidence de Joseph Kasavubu, grâce à l'action déterminante du leader nationaliste, Patrice Lumumba

Le général Mobutu s’empare du pouvoir en 1965 et fonde la république démocratique du Congo, qui devient, en 1971, la république du Zaïre. En 1991, une conférence nationale tente de réformer les structures de l’Etat, sans succès.

Le Zaïre plonge de plus en plus dans le chaos. En 1994, le génocide rwandais provoque l’exode massif de 2 millions de réfugiés dans l’est du Zaïre, déstabilisant complètement le fragile équilibre du pays.

 En 1996, une rébellion éclate dans la région du Kivu. Laurent Désiré Kabila en prend la tête, au sein de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaîre. Plus d’un million de réfugiés rwandais et burundais sont chassés par des milices tutsis zaïroises.

Le bilan définitif des massacres ne sera vraisemblablement jamais connu. Plusieurs milliers de personnes sont portées disparues. Laurent Désiré Kabila prend totalement le pouvoir en 1997 et redonne au Zaïre le nom de république démocratique du Congo.

Depuis lors, le pays est en situation de guerre permanente et sombre dans la gabegie.
Assassiné en janvier 2001,
Laurent Désiré Kabila est remplacé par son fil Joseph 31 ans à la tête du pays.

Après sa prise du pouvoir, Laurent-Désiré Kabila, le chef de l'Alliance des forces démocratiques de libération du Congo ADFL, suspendit toutes les institutions congolaises, notamment le Parlement, les partis d’opposition et la Constitution.
Puis forma un gouvernement constitué de nouvelles personnalités, puis nomma des étrangers originaires du Rwanda du Burundi et de l’Ouganda les pays parrains à des postes stratégiques, tout en assumant seul les pouvoirs législatif et exécutif.

En février 2005, la République démocratique du Congo s'est officiellement dotée d'une nouvelle constitution censée mettre fin à des décennies de dictature.

La Constitution, qui opte pour un régime semi-présidentiel dans un État unitaire fortement décentralisé, a été approuvée à plus de 84 % par référendum le 18 décembre 2005.

La constitution ayant été approuvée par les électeurs, le 30 juillet 2006, les premières élections multipartites du Congo depuis son indépendance en 1960 se tiennent 

 

Les résultats de l'élection sont contestés et cela se transforme en une lutte frontale entre les partisans des deux partis dans les rues de la capitale, Kinshasa, du 20 au 22 août 2006. Seize personnes sont tuées avant que la police et les troupes MONUC de l'ONU reprennent le contrôle de la ville.

 

Une nouvelle élection a lieu le 29 octobre 2006, et Kabila remporte 58 % des voix. Bien que tous les observateurs neutres se félicitent de ces élections, Bemba fait plusieurs déclarations publiques dénonçant des irrégularités dans les élections.

 

Le 6 décembre 2006, Joseph Kabila prête serment comme Président et le Gouvernement de transition prend fin.

 

La fragilité du nouveau gouvernement a permis l'installation d'affrontements répétés et de violations des Droits de l'Homme.

Dans l'affrontement se déroulant actuellement dans la région du Kivu, les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda  continuent de menacer la frontière rwandaise et le Banyarwanda.

 

Le Rwanda soutient les rebelles du RCD-Goma ,Rassemblement Congolais pour la Démocratie, contre Kinshasa, et une offensive rebelle ayant eu lieu fin octobre 2008 a causé une crise de réfugiés à Ituri, où les forces de MONUC se sont révélées incapables de maîtriser les nombreuses milices et groupes à l'origine du conflit d'Ituri.

 

Dans le Nord-est, la LRA de Joseph Kony ,LRA pour Lord's Resistance Army, l'Armée de résistance du Seigneur, s'est déplacée depuis leur base originelle en Ouganda ,où ils ont mené une rébellion pendant 20 ans, ou au Sud-Soudan, jusqu'en République Démocratique du Congo, en 2005, et a établi des campements dans le Parc National de Garamba.

 

Dans le Nord du Katanga, les Mai-mai créés par Laurent Kabila ont échappé au contrôle de Kinshasa.

 

l'ONU maintient la présence de militaires de différents pays dans le cadre de la MONUC, puis MONUSCO depuis juillet 2010, mais plusieurs dissidences et révoltes persistent

République Dominicaine 

Additional information

viagra bitcoin buy